Les cultivateurs réclament du bilinguisme

Dans l’édition du journal Le Carillon du 8 décembre 1966, un article titre « L’U.C.F.O. réclame du bilinguisme dans la région ». En effet, lors de leur congrès à Rockland, les membres de l’Union des cultivateurs franco-ontariens avaient invoqué « le droit qu’à la cultivateur d’être servi dans sa propre langue, c’est-à-dire que les agronomes, les inspecteurs et tous les autres employés du ministère de l’Agriculture devraient être bilingues, surtout dans les comtés de l’Est de l’Ontario ». Un certain Roger Lalonde, de
St-Pascal-Baylon, affirmait même qu’il « fallait s’infiltrer dans les affaires franco-ontariennes sans être séparatistes ou fanatiques ». Le Rassemblement pour l’indépendance nationale (RIN) faisait alors parler de lui au Québec.

* * *

En page 8 du journal Le Carillon du 15 décembre 1966, une nouveauté osée. L’hôtel York de Calumet (je vous avais dit qu’il y avait des hôtels partout) annonce que « Susie jolie danseuse exotique » sera en spectacle les 17 et 18 décembre. Rien de nouveau avec ça, sauf que l’annonce du journal montre Susie… nue… la jambe gauche allongée et la droite pliée au genou… elle n’est couverte que par un long boa de fourrure. Voilà pour l’époque. L’annonce ne dit pas si c’était un cadeau des fêtes de « Pit » Proulx, le proprio du York!

* * *

À la une de l’édition du 29 décembre 1966, un article pour rappeler aux gens de ne pas paniquer autour de minuit le 31 décembre. Les cloches des églises de Hawkesbury sonneront et on entendra une salve de 100 coups de canon. Dix minutes plus tard, le bruit se sera calmé et l’année du centenaire de la Confédération canadienne sera lancée. De nombreuses autres activités se dérouleront tout au long de l’année à Hawkesbury comme partout ailleurs au pays. Le point culminant sera bien sûr l’Expo 67. J’ai encore mon passeport de presse pour l’Expo… un souvenir que je conserve précieusement.