Feuilleton sur une époque longtemps disparue (9)

L’embouteillage des eaux : autant de compagnies que d’hôtels

par Monique M. Castonguay

S’il existait trois hôtels à Caledonia Springs, il n’en était pas moins que trois usines d’embouteillage tiraient des revenus des sources à la fin du siècle dernier. La Hawkesbury Bottling Works a survécu aux deux autres pour finalement s’éteindre dans les années soixante.

Le dernier embouteilleur de cette compagnie, M. Eugène Dicaire, réside toujours à l’emplacement de la dernière usine d’embouteillage, rue Hampden à Hawkesbury.

En fouillant dans ses souvenirs, il a établi que Canada Dry a embouteillé sous le nom d’Adanac Waters dans des installations au sous-sol du Grand Hôtel et a cessé ses opérations complètes à Caledonia Springs en 1938. Gurd’s Mineral Water Co. Ltd embouteillait de l’autre côté de la route, près de la voie ferrée, a vendu sa compagnie à Émile Paré de Hull en 1940 qui a embouteillé sous le nom de Régal, et Hawkesbury Bottling devait en faire l’acquisition en 1947 pour l’amalgamer à sa compagnie et fermer ses portes en 1963. Seule la compagnie de Hawkesbury, commencée sous la direction de M. Amédée Sabourin alors maire de Hawkesbury, devait embouteiller à l’extérieur du début à la fin.

Ses premiers locaux ont été dans l’hôtel appartenant au Canadian National Railroad à Hawkesbury, édifice remplacé par l’ancien Hôpital Notre-Dame ou annexe B. On y embouteillait l’eau Maple Leaf sous la compagnie « The Maple Leaf Aerated Water Co. ». L’entreprise a été vendue à ses deux fils, Philippe et Charlemagne, qui l’ont revendue à leurs oncles, Antoine et André Sabourin (frères d’Amédée). Antoine, beau-père de M. Dicaire, a racheté la part d’André dans l’entreprise en 1936, et sa fille, Émilienne Sabourin-Dicaire devait en hériter en 1942.

M. Dicaire a révélé que son entreprise s’approvisionnait d’une autre source d’eau gazeuse que celle qui était connue par le Grand Hôtel. Elle était sur le terrain de M. Gauthier, qui a déménagé depuis, à proximité de l’école, à droite du chemin. L’eau y jaillissait à trois pieds de terre.

Une autre source d’eau minérale existait aussi sur le terrain de M. Carrière au bout d’un cul-de-sac dans la terre noire près du Lost Creek; l’eau sort dans un jet à deux pieds de terre et certaines personnes s’y approvisionneraient encore.

L’usine d’embouteillage de Hawkesbury allait chercher son eau avec des barils de bois toute l’année. Les chevaux facilitaient le transport durant l’hiver. Les locaux de l’usine ont ensuite été construits sur la rue Atlantic, là même où Le Carillon tient ses bureaux actuellement. Un puits d’eau douce potable avait été creusé pour s’assurer un approvisionnement autre que l’eau de la rivière qui montrait déjà des signes de pollution. Ce local a été vendu pour déménager sur la rue Principale en face des forges Vachon et près de l’ancien restaurant Duplantie. Plus tard, la rue Régent était l’hôte de l’usine d’embouteillage, dans le local qui a servi plus tard à l’imprimerie Régent de feu Gérard Millette. Finalement, la compagnie a élu domicile sur la rue Hampden en 1938 pour y rester; un puits avait aussi été creusé à cet endroit.

M. Dicaire a expliqué que de son côté, Adanac embouteillait sur place. Gurd’s avait bâti un entrepôt de deux étages et les employés étaient logés au deuxième plancher. L’eau était pompée à proximité par une pompe manuelle qui devait être opérée par deux hommes. Les barils d’eau étaient ensuite transportés par train à Montréal.

Demain : Le cheminement de l’usine de Hawkesbury

Une réflexion sur “Feuilleton sur une époque longtemps disparue (9)

  1. Je ne suis pas certaine s’il s’agit des mêmes Sabourin que mon père. Je sais qu’il y a un Amédée, André et Antoine Sabourin, dans leur arbre généaloqique, que les Sabourin appartenaient plusieurs terrains sur la rue Catherine, que mon grand-père a travaillé pour le CN, et mon père aussi d’ailleurs, lorsqu’il était très jeune. Peut-être que d’autres dans ma famille seraient au courant…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s