Les heures de fermeture finalement réglées

Le Carillon du 28 avril 1966 nous l’apprend; mais est-ce bel et bien réglé? Le débat durait depuis plusieurs mois, à coup d’articles et de publicité, à propos des heures d’ouverture des magasins à Hawkesbury. Personne ne pouvait s’entendre. Le Conseil municipal a tranché. Les magasins seront fermés le lundi, mais pourront être ouverts jusqu’à 21 heures le jeudi et le vendredi. Dans l’édition du 12 mai, on apprendra que la fermeture se fera à 22 heures le vendredi au lieu de 21 heures, mais pas le jeudi. Les autres jours de la semaine, les magasins fermeront à 18 heures. Et bien sûr, le dimanche, tout était fermé. À Rockland, la Chambre de commerce locale recommande au Conseil de faire la même chose: magasins fermés le lundi. Fait à noter, les magasins de la LCBO (la Commission des liqueurs comme on l’appelait) sont fermés le jeudi toute la journée.

Dans l’édition du 19 mai, la question fait la manchette encore une fois puisque le Conseil a changé d’idée une énième fois. Cette fois, le Conseil détermine que les magasins seront ouverts six jours sur sept et qu’ils fermeront à 18 heures, sauf le vendredi à 22 heures.
« De cette façon, le marchand désireux de progresser aura l’occasion de bénéficier d’au moins six jours dans la semaine. » Nous sommes loin des heures d’ouverture quasi illimitées d’aujourd’hui.

Dans l’édition du 16 juin 1966, K & W Assaly Ltd (Margery Assaly, la femme de Wilfrid, le « W » du magasin, vient de décéder en cette fin de mars 2011) annonce ceci en publicité : « afin de vous fournir un service de haute qualité et un personnel de ventes complet et expérimenté pour vous servir, nous continuerons à fermer notre magasin le mercredi à partir de 12:30 p.m. ». Voilà pour illustrer le désaccord de la communauté commerciale sur cette épineuse question qui allait se continuer pendant encore un certain temps.

* * *

Dans la même édition du 16 juin, un article rapporte qu’un météorite serait tombé dans la rivière Outaouais près de Papineauville. Une femme aurait aperçu « une masse lumineuse filer à basse altitude au-dessus de village pour finalement tomber dans la rivière à quelque 3000 pieds du rivage ». Des équipes du Conseil national des recherches font enquête. Les résultats ne sont jamais publiés. J’en parle un peu au même titre que la soucoupe volante d’un récent blogue (relire blogue du 28 mars). Restez à l’écoute!

3 réflexions sur “Les heures de fermeture finalement réglées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s