Carnets de voyage : Italie – 28 août au 12 septembre 2003

Troisième partie : 3 et 4 septembre.

3 septembre — Collision à l’intersection de l’hôtel hier soir. Les deux conducteurs se sont criés à tue-tête puis ont continué. Nous avons remarqué des centaines d’autos accidentées, égratignées, etc., et non réparées. – Dîner à l’Osteria Da Salvatore. Prix fixe mais à éviter. La serveuse s’est presque changée dans la porte. – Observation : Wonder Bra ne ferait pas fortune à Rome! – Près de l’hôtel (tout près), un « Cine Sexy » « solo adult » et une « Disco Sexy », photos suggestives à l’entrée. – Courriels ce matin. 1 euro la demi-heure. – Le mot est d’origine italienne et c’est facile à comprendre. Il y a toujours des graffiti à portée de vue. Dans le journal La Stampa, un quart de page de publicité sur un produit pour les enlever (+Remuovo Graffiti). Même les monuments ne peuvent y résister. – Observation : Dans notre salle de bain, serviettes et débarbouillettes ressemblent à des nappes et des serviettes de table. – Aujourd’hui, tournée organisée (donc limitée) de sites reliés à l’histoire chrétienne : (1) La basilique Ste-Marie-Majeure. Une des quatre grandes basiliques de Rome. Ostentation de richesses incroyables. (Avant d’y entrer, il se met à pleuvoir [avec éclairs et tonnerre]. Démonstration éclatante du concept de la demande et de l’offre. Il y a des vendeurs de parapluie partout à 5 euros chacun. Puisque la pluie n’avait pas été annoncée, nos imperméables étaient à l’hôtel. Nous rapportons deux parapluies en souvenir.) Sous l’autel principal (l’un des quatre où seul le pape peut célébrer la messe, les autres étant St-Pierre, St-Paul-hors-les-murs et St-Jean-du-Latran), une relique non validée contenant le bois du berceau de la crèche de Jésus. (Le scepticisme commence à faire surface!) (2) Ensuite, visite de la basilique-cathédrale St-Jean-du-Latran, siège épiscopal de l’évêque de Rome qui est aussi le pape. L’une des plus vieilles basiliques de Rome. Comme les autres, spectaculaire. Au-dessus du grand autel, dans une section entourée de barres, deux statues de Pierre et Paul veillant sur leurs reliques : les crânes des saints Pierre et Paul. Reliques validées par l’Église. (Le scepticisme monte d’une coche.) (3) Juste à côté, un autre énorme bâtiment, construit pour y loger l’escalier du palais de Ponce Pilate où le Christ aurait monté pour se rendre chez Pilate. Une certaine Hélène, richissime chrétienne, aurait fait démanteler l’escalier de marbre, la déménager et la reconstruire à Rome. L’escalier est recouvert de bois pour protéger le marbre. Les visiteurs y montent à genoux. (Le scepticisme est à son comble.) (4) Par la suite, nous empruntons la Via Appia… plus vieille rue de Rome (312 avant J.-C.) qui nous amène aux Catacombes de Domitilla. Interdit de photographier. De toute façon, une photo ne rendrait pas justice. Nous visitons une centaine de pieds du deuxième étage de cinq souterrains où 17 km de couloirs s’entrecroisent. Dix-sept siècles d’histoire. Pas loin de là, les ruines gigantesques des thermes de Caracalla. – Observation : l’essence diésel se vend 0,88 euros; l’essence pour autos, 1,1 euros. (Et on se plaint au Canada!) – Observation : Nous revenons à l’heure de pointe dans l’autobus. Nous comprenons pourquoi les autos sont si abîmées. – Excellent souper au Ristorante Steak House. Ossobuco qui devient la norme de comparaison. Lasagna il forno pour Louise. Le Chianti Classico se boit tout seul. – Observation : Autre sens au mot « piano » = étage. Par ex. hôtel Auriga, 3e piano; hôtel Republica, 2e piano, dans un même édifice.

4 septembre — Dernière journée complète à Rome. Drôle hier : J’avais envoyé d’Ottawa un courriel en Suisse à un ami. Il m’a répondu alors qu’il était à Montréal. Je lui ai répondu à mon tour de Rome. Mondialisation! – Ce matin, autre collision devant l’hôtel. – Première visite de la matinée au Panthéon, temple des dieux romains d’avant J.-C. transformé en église plusieurs siècles après J.-C. Plus vieille structure antique encore presque intacte à Rome. Fait intéressant, il y a un trou dans la coupole; quand il pleut, 22 trous dans le plancher de marbre drainent l’eau. – Y sont enterrés Vittorio Emmanuel « padre de Italia », la reine Marguerite de Savoie, le roi Umberto I et… Raphaël. (Note du blogueur : Si vous avez vu le film « Anges et démons », le Panthéon y figure lorsque le personnage joué par Tom Hanks cherche la tombe de Raphaël.) – Le quartier autour est plein de ruelles, de boutiques, de ristorante. Dans un, Louise prend une « salade aux fruits de mer »… plusieurs ingrédients inhabituels et inconnus, mollusques, pieuvre, etc. C’est bon! Je prends une « caprese » (tomates et fromage). – Nous trouvons une petite boutique où nous obtenons des jouets pour les petits-enfants et une autre où nous trouvons de superbes foulards de soie pour une amie de Louise et notre voisine (qui s’occupe de la maison). – Un peu plus loin, par hasard, nous entrons dans une autre énorme basilique; nette impression qu’il y en a une à tous les deux coins de rue de la Rome ancienne. Cette fois, nous y voyons la tombe de sainte Catherine de Sienne, la tombe d’Urbain VII (pape douze jours) et la tombe d’un pape Benoît (?). L’église est elle aussi un cimetière de papes et de notables de l’époque. – Dans ce coin, dizaines de boutiques de produits et vêtements pour prêtres et religieux et religieuses. Dans une vitrine, une trousse calice et ciboire, sertis de pierres, au prix alléchant de 2100 euros!!! Des ostensoirs modernes. Des vestes de laine pour sœurs. Des collets romains. Du jamais vu! – Finalement, visite de la Piazza Navona. C’est l’ancien cirque de Dioclétien (dernier empereur persécuteur) converti en place entourée de terrasses, Personnages de toutes espèces! Au milieu de la place, les trois fontaines chefs-d’œuvre de Bernini. Les pigeons préfèrent la fontaine du milieu! (Note du blogueur : La Piazza Navona est également mise en évidence dans « Anges et démons ». C’est justement dans la fontaine du milieu que le personnage de Hanks sauve le quatrième cardinal.)

5 réflexions sur “Carnets de voyage : Italie – 28 août au 12 septembre 2003

  1. Les autos égratignées, c’est typique aussi en France et à St-Pierre et Miquelon. Petites rues très étroites et beaucoup de voitures. Wow, vous avez eu un « p’tit free show » à l’Osteria Da Salvatore. Il y a énormément d’histoire des les vieux pays, c’est impressionnant pour nous, un peuple de colonisés, comme dirait Falardeau. Ouff, une chance que tu as écrits tes carnets en cours de route. Tu pourrais jamais te rappeler d’autant de détails, à moins d’avoir une mémoire d’éléphant, ce que je soupçonne !

  2. Peut-être plus une mémoire d’éléphanteau… parce que c’est ma mère qui avait une mémoire d’éléphante! Ces carnets que j’écrivais chaque soir des voyages me permettent aussi de revivre des moments extraordinaires. En passant, je cherche et je ne trouve pas mes carnets pour notre croisière en Méditerrannée en 2001. Nous en étions revenus quelques jours avant le fameux événement qui a changé notre monde et compliqué nos déplacements internationaux. Par contre, j’ai des photos et il se peut que je tente de me remémorer notre croisière à partir de ces photos. Là, ce sera un exercice éléphantesque!

    • En effet, le 11 septembre 2001 est une date que nous allons nous rappeler longtemps. Malheureusement pour mon frère Pierre, c’est sa date d’anniversaire de naissance, mais heureusement pour vous, vous êtes revenus quelques jours avant cette date fatitique. En attendant le carnet de ta croissière en Méditerrannée, voici quelques suggestions pour améliorer ta mémoire : mâcher de la gomme, manger du poisson et du chocolat noir, boire du café, prendre du gingko biloba, prendre une sieste ou une siesta, c’est selon, marcher… allouette ! Au pire allée, une photo vaut mille mots !

  3. Une chance que j’ai vu le film de Tom Hanks, le 2e – Ange et Démon, dont vous décrivez très bien dans votre article. En vous lisant, il me semblait être là avec vous pour admirer les basiliques et autres monuments. Ça dû être très enrichissant et merveilleux à la fois. Merci de partager vos voyages, c’est tellement fascinant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s