Hier et aujourd’hui

Celui-ci n’a pas de date non plus, mais provient toujours de la même période poétique de ma mère (1984-1986). Elle aborde encore une fois son thème du retour à une époque révolue, une époque qu’elle a connue bien sûr; le bûcheron-draveur qu’elle a épousé. Une réflexion sur la modernité du milieu des années 80 que l’on peut qualifier de contemporaine.

HIER…

Tous les hommes travaillaient très fort…
Ils allaient même chercher de l’or;
Beaucoup d’entre eux étaient bûcherons,
Draveurs, défricheurs et colons.
Papas de familles nombreuses
La vie pour eux était heureuse,
Quand venait l’temps d’aller veiller
C’était à pied ou en « buggy »
Et ainsi ils ont réussi
À bâtir notre beau pays!

AUJOURD’HUI…

Les hommes ont leurs cartes de crédit,
Espèrent gagner à la « Loterie »
Pour s’acheter une Cadillac
Ou un chalet près d’un beau lac.
Comme ils n’ont pas beaucoup d’enfants,
Ils s’ennuient la plupart du temps.
Ils vont donc faire le tour du monde,
Pour apprendre que la Terre est ronde,
Puis, font alors un grand détour
Et sur la Lune, vont faire un tour!

HIER…

Les femmes n’achetaient presque rien,
Elles faisaient tout avec leurs mains;
Du pain, du beurre et des cretons
Des confitures… même du savon.
Elles tissaient, cousaient, tricotaient
Près du ber où bébé dormait.
Elles travaillaient avec courage
Et n’étaient jamais en chômage.
Si l’occasion se présentait
Avec joie elles chantaient, dansaient.

AUJOURD’HUI…

Les femmes ne restent plus au foyer,
Un peu partout sont employées,
Elles achètent du prêt à manger,
De la « pizza » du « Kentucky ».
Elles n’ont qu’à tourner un bouton
L’ouvrage se fait dans la maison.
Elles appellent la gardienne : « Allo »
Viens garder, je vais au Bingo.
Et beaucoup d’autres moins chanceuses
Sont sur la liste des chômeuses!