Carnets de voyage : Portugal – 3 au 17 septembre 2005

Deuxième partie : 6 et 7 septembre.

6 septembre — La journée commence mal… il pleut. Ce qui ne nous empêche pas de prendre le petit-déjeuner sur le balcon de notre chambre 423 avec vue sur nulle part. Nous sortons quand même à la pluie battante pour aller prendre le café au Parisol du coin. En sortant, il ne pleut presque plus et nous achetons quelques emplettes pour le frigo, dont une bouteille de Vinho Verde!
– Puisque le temps ne s’annonce pas encourageant, nous réservons un tour Grayline de Lisbonne. En fin de compte, le soleil sera de la partie toute la journée en après-midi et jusqu’à son coucher.
– Une navette nous amène à Lisbonne pour la visite de la ville en autobus et avec d’autres touristes d’un peu partout. Maria, notre gentille guide, s’exprime aisément en quatre ou cinq langues. Nous sommes les seuls francophones. Lucas conduit l’autobus.
– L’autobus nous amène d’abord au très long et très haut Ponte 25 de Abril, inspiré du Golden Gate de San Francisco, construit par Salazar en 1966, mais rebaptisé pour commémorer la révolution du 25 avril 1974 qui ramena la démocratie au Portugal. Le Tage coule en-dessous.
– De l’autre côté du pont, l’impressionnant Cristo Rei (le Christ-Roi) inspiré du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro. La statue haute de 28 mètres repose sur un socle de béton de 82 mètres. Sa tête est donc à 110 mètres du sol.
– Nous retraversons le pont pour nous rendre au Musée des carrosses (le Museu National dos Coches) qui souligne cette année son centenaire. Sa collection serait la plus riche d’Europe et nous le croyons. Nous avions vu les carrosses de Versailles, mais ceux-là sont tellement plus beaux et plus ornés.
– Après, nous nous rendons au Monastère des Hiéronymites (le Mosteiro dos Jerónimos), la plus grande église de Lisbonne, où se trouve le tombeau de Vasco da Gama. (Nous avons foulé déjà le même sol que Jacques Cartier à Saint-Malo, nous avons marché au port de Gênes d’où était parti Christophe Colomb, et nous avons vu la tombe de Vasco da Gama.)
– L’intérieur du monastère est de toute beauté et rempli de tombeaux royaux. De l’extérieur, à peu près impossible de tout photographier d’un coup d’œil. Une partie abrite maintenant le Musée de la marine et le Musée de l’archéologie.
– Tout près, le Centre culturel de Belém. Édifice plutôt moderne et austère.
– Encore tout près, la tour de Belém, construite dans l’eau par le roi Manuel 1er entre 1515 et 1521. Très impressionnant. (Nous rappelle le Château de Chinon, en Suisse, lui aussi construit dans l’eau.)
– Pas tellement plus loin, le superbe Monument des Découvertes, en hommage à Henri le Navigateur, qui avait précédé da Gama. Les photos se passeront de commentaires. Construit par Salazar en 1960.
– Par la suite, nous nous rendons au quartier Alfama, le quartier qui a résisté au tremblement de terre meurtrier du 1er novembre 1755. Rues étroites, bâtiments aux murs extérieurs couverts de céramiques. Nous y marchons dans de petites ruelles étroites et en pente. Nous visitons une boutique où nous trouvons du superbes coqa de Barcelos pour rapporter en cadeaux.
– Observation : Lisbonne est d’apparence sale et délabrée, vieillotte et non entretenue. Il semble y avoir plus de graffitis qu’à Rome. Je ne sais pas pourquoi certains l’ont décrite comme la plus belle ville du monde. C’est loin d’être aussi beau et invitant que Paris ou Rome. Nous n’avons pas décidé si nous y retournerons pendant notre séjour au Portugal.
– En soirée, dîner au Monte Bistro, petit, sympa et bon. Louise prend le sol… pas du filet comme chez nous… mais le sol au complet (tête et arêtes). Je prends des crevettes… têtes et queues. La crème brûlée que j’avais choisie par l’image est en fait une crème glacée sublime couverte d’un caramel grillé. Le Vinho Verde était bon… bien sûr!
– En retournant à l’hôtel, nous ressentons quelques gouttes de pluie.

7 septembre — Nous revenons d’une soirée bien spéciale sur le thème du Portugal, organisée par l’Estoril Eden. Un barbecue à la portugaise : petit porto d’accueil, pichet de sangria sur notre table, buffet de mets typiques portugais. Des salades variées, des saucisses de toutes sortes, des morceaux de poulet, de porc, un poisson que je ne connais pas mais qui est très bon, une soupe inconnue savoureuse que je soupçonne être de l’algue dans un fumet de poisson et je n’ose pas demander de peur de ne pas aimer la réponse), avec un duo de musiciens portugais. En milieu de soirée, une « famille » qui nous donne une démonstration de danse et de chants traditionnels portugais et habillée de costumes typiques du pays.
– La journée avait commencé drôlement. Puisqu’il y avait apparence de pluie, nous décidons d’aller nous renseigner sur la location d’auto. Nous repartirons avec une petite Mercédès Smart rouge-argent pour huit jours, kilométrage illimité (318,72 euros). Et nous partons à l’aveuglette, destination Sintra. Nous réussissons à sortir de Cascais après avoir mis à l’épreuve leurs nombreux ronds-points. Le retour sera plus facile et plus direct.
– Donc, sur la route de Sintra, nous faisons un petit détour vers Capo da Roca, le point le plus occidental du continent européen. Photos et lunch. Il y vente ce n’est pas possible. Le point de vue coupe le souffle.
– Nous nous rendons ensuite à Sintra afin de visiter le fabuleux Palacio da Péna… qui fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco. Un palais-château à l’architecture bizarre et colorée. Indescriptible. Nombreuses photos de l’extérieur. Par contre, de nos nombreux voyages, c’est la première fois que l’on consigne nos appareils-photos… pas question de photographier l’intérieur. Même au Vatican, ce n’était pas si sévère. L’après-midi passe si vite que la journée est déjà terminée.
– Ce soir, à l’hôtel, nous sommes entourés des participants à la 5e Conférence internationale sur l’histoire de la chimie!!! Participants multiethniques et polyglottes. Une dame d’un âge avancé, assise à la table voisine, semble vénérée par l’entourage. Une sommité sans doute. Il y a plusieurs Allemands et Scandinaves, quelques Français.
– Observation : Il y a de nombreux trottoirs, esplanades et autres surfaces en pièces de céramiques qui créent une illusion de dunes (de sable évidemment).
– Les restaurants semblent fermés le mercredi dans certains coins, dont Estoril. La mode est aussi d’y payer comptant. Nous avons vu peu de cartes de crédit.
– Le prix du litre d’essence ordinaire est de 1,026 euro (un peu plus de 1,50 $CDN).
– Les noms de rue sont marqués par des céramiques, de petits chefs-d’œuvre à chaque coin de rue.
– Je poste une dizaine de cartes postales en début de soirée. J’ai hâte de voir quand elles seront livrées. Le timbre pour carte postale à destination hors du Portugal est de 0,74 euro (soit à peu près 1 $CDN).
– La télé est d’une monotonie crevante. CNN ne parle que de Katrina… comme si rien d’autre ne se passait ailleurs au monde ou même aux USA. SkyNews en parle aussi, mais le reste du monde fait aussi les manchettes. Aucune nouvelle du Canada, ni dans les journaux offerts ici. À 16 euros l’heure pour Internet, il n’est pas question d’y fureter trop longtemps.
– On nous parle français à l’hôtel, chez Hertz ce matin, à l’accueil du Palais de Péna. Au Palais, un jeune couple reconnaît notre accent « québécois ». Ils sont de Montréal et visitent le Portugal à bicyclette. Grimper la montagne pour rejoindre le Palais est un exploit en soi. Le Palais est juché au pic d’une montagne qui me semble plus haute que Tremblant. La route serpente à ce point que Bond s’y serait tué dans une courbe avec son Austin-Martin. Notre Smart le fait bien; la Volkswagen qui nous précède surchauffe et nous inquiète.
– (Aujourd’hui, la liaison satellite semble en panne. Plusieurs canaux ne sont pas en ondes.)

2 réflexions sur “Carnets de voyage : Portugal – 3 au 17 septembre 2005

  1. Je souris en te lisant ce matin. Je viens de me lever et je suis en train de siroter mon café. Très belle description, avec toujours un brin d’humour !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s