Changer de nom pour éliminer les rivalités

Une petite nouvelle intéressante dans l’édition du 27 août 1970 du journal Le Carillon. On y apprend que le maire de Casselman, Robert Racine, soutient que « changer le nom des comtés unis de Prescott et Russell serait une solution pour éliminer les rivalités qui existent présentement entre l’ouest et l’est de ce territoire géographique ». L’article ajoutait que « M. Racine a admis cependant qu’un tel succès ne pourrait être obtenu avant plusieurs années ». Finalement, le jeune maire de Casselman « pense que la formation prochaine d’une municipalité régionale, dont Prescott et Russell feront partie avec Cornwall, Stormont, Dundas et Glengarry, contribuera sans doute à éliminer les disparités et les rivalités entre les diverses régions ». Quarante ans plus tard, ce noble souhait ne s’est toujours pas matérialisé. Quant à la formation d’une municipalité régionale, elle n’a jamais eu lieu, mais les conseils scolaires de ces six territoires ont été regroupés en une seule entité pour les écoles catholiques il y a une quinzaine d’années. Quant aux services de l’Unité sanitaire et du Service régional d’évaluation, ils ont déjà été regroupés dans ce territoire. Notons que la municipalité régionale d’Ottawa-Carleton était encore toute jeune.

* * *

Véritable branle-bas de combat pour l’administration municipale de Hawkesbury. Ainsi, dans l’édition du 20 août 1970, un reportage nous montre les employés en train de déménager dans le tout nouvel hôtel de ville de la rue Higginson à Hawkesbury, bien que les travaux d’aménagement ne soient pas tout à fait terminés. Le nouvel hôtel de ville comprend également les locaux de la sûreté municipale et du service des incendies et tout le monde devait mettre la main à la pâte pour cette importante opération. Quant à l’ancien hôtel de ville, on a entrepris sa démolition aussitôt les derniers meubles sortis. Un centre commercial y sera construit. Quant au nouvel hôtel de ville, son inauguration officielle n’aura lieu qu’à l’automne… et précédera les élections municipales et scolaires.

* * *

L’expansion industrielle de Hawkesbury au cours des dernières années a créé une croissance des besoins postaux. Ainsi, le ministère des Travaux publics décide de construire une annexe de 2000 pieds carrés au bureau de poste de Hawkesbury afin de répondre à ces nouveaux besoins de traitement. Un court article en fait état dans l’édition du 3 septembre 1970 du journal Le Carillon.

* * *

Parlant d’expansion industrielle, les autorités municipales déplorent que les nouvelles industries aient « importé un très grand nombre de leurs employés ». Ainsi, le conseiller Rhéal Rouleau avait soutenu que « la ville a déboursé de trop fortes sommes pour aménager un parc industriel et attirer de nouvelles industries pour que les travailleurs de l’extérieur soient les premiers à en bénéficier ». Il avait sans doute oublié que ces nouveaux travailleurs s’installaient à Hawkesbury ou dans la région et qu’ils devenaient contribuables locaux ou tout au moins consommateurs chez les entreprises locales. N’était-ci pas le but de l’expansion industrielle? Les entreprises spécialisées telles Duplate Canada et Patchogue Plymouth n’avaient pas trouvé localement la main-d’œuvre spécialisée dont elles avaient besoin. À tout événement, le Conseil demande au préfet Germain Tessier, celui qui présidait le comité de développement économique à la source de cette expansion, d’effectuer une enquête sur la question.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s