Il faudra reconstruire le Parti libéral à neuf

Que l’histoire a donc le don de se répéter. Non, il n’est pas question ici du Parti libéral du Canada et de sa cuisante défaite au scrutin fédéral du 2 mai 2011, mais les propos qui suivent pourraient tout aussi bien s’appliquer à celui-ci. C’est ainsi que dans l’édition du 4 septembre 1969, l’éditorialiste « Paul Huneault » parle en effet d’un « parti à reconstruire », mais il se réfère au Québec. « Depuis sa défaite de 1966, le Parti libéral du Québec ne cesse de péricliter. Sa chute a été aussi longue que vertigineuse. Et celui qui prendra la relève de M. Lesage devra reconstruire à neuf. » Huneault (Desjardins) se référait au départ de Jean Lesage, à la formation d’un nouveau parti politique par René Lévesque, au départ d’Eric Kierans pour les Communes et au départ de Paul Gérin-Lajoie. « Vaincu par un gouvernement de droite, M. Lesage avait, semble-t-il, résolu de placer son parti à la même enseigne. Il ne pouvait guère obliquer vers la gauche après avoir mis à la porte le chef de l’aile gauche et ses partisans. » Finalement, il ajoutait qu’à « l’heure actuelle, le Québec ne compte peut-être que sur un seul authentique leader en la personne de M. René Lévesque. »

* * *

J’en ris. Nous sommes dans l’édition du 14 septembre 1969 du journal Le Carillon et il est question de la fameuse « Route du Nord » de Hawkesbury. « Le Conseil de Hawkesbury vient de s’accorder un nouveau délai avant de choisir le parcours qu’empruntera la route qui sera construite au nord de la rue Principale, en bordure de l’Outaouais, Le maire Victor Bruneau a toutefois donné l’assurance, lundi soir dernier, que ce nouveau délai ne signifie nullement que le projet est renvoyé aux calendes grecques. » Même quand je siégeais au Conseil de Hawkesbury vers la fin des années 80, il en était toujours question. Ce n’est qu’il y a une dizaine d’années que ce projet a finalement vu le jour.

Une réflexion sur “Il faudra reconstruire le Parti libéral à neuf

  1. Paul Huneault (Desjardins) avait tout à fait raison. René Lévesque était un leader naturel avec énormément de charisme. Il est devenu un très grand Premier Ministre. Même plusieurs anglophones sont de cet avis. Les Cowboys fringants lui ont dédié une très belle chanson, qui s’intitule: Lettre À Lévesque. En voici les paroles :
    http://www.subquebec.com/paroles/920/les-cowboys-fringants/la-grand-messe/lettre-a-levesque.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s