Les enfants « spéciaux » seront intégrés avec les autres

« Dès janvier 1969, les classes pour enfants arriérés seront intégrées au système scolaire » affirme le titre d’un article en page 4 de l’édition du 11 juillet 1968 du journal Le Carillon. L’expression est brutale, mais c’est comme ça qu’on le disait et l’écrivait à cette époque. Quoi qu’il en soit, « par son projet de loi 120, le gouvernement ontarien a décidé d’inclure, dès le 1er janvier 1969, les classes spéciales pour arriérés mentaux dans le système scolaire base de comté ». C’est ainsi qu’à partir de cette date, la nouvelle commission scolaire régionale devait « pourvoir à l’éducation de ces enfants et assumer le coût des salaires des institutrices, des moyens de transport ainsi que de tous autres frais provenant de l’entretien de ces classes ». Dans le même ordre, « la commission scolaire régionale devra trouver des locaux convenables pour tous les enfants mentalement arriérés des comtés unis de Prescott et Russell ». Vous voyez comme les temps ont changé. Aujourd’hui, de tels services sont tenus pour acquis.

* * *

Dans l’édition du 18 juillet, on apprend que la construction de l’annexe de l’école secondaire Vankleek Hill Collegiate Institute coûtera plus cher que prévu, soit 410 000 $ au lieu de 374 447 $, le montant du contrat adjugé à Baldock Engineering and Construction, d’Ottawa. Quelque 43 ans plus tard, en mai 2011, cette annexe et l’école originale viennent d’être démolies puisqu’elles ont été remplacées par une toute nouvelle école secondaire… plus petite pour refléter l’inscription à la baisse. Décidément, nos constructions ne durent pas longtemps. Il faudrait que les constructeurs du Moyen-Âge reviennent nous expliquer leurs techniques.

* * *

L’édition du 25 juillet annonce l’arrivée à Hawkesbury de la compagnie Tul Safety Equipment, de Granby. Une cinquantaine de nouveaux emplois dans cette manufacture de ceintures et de canots de sauvetage. Tul et les quatre autres industries qui ont annoncé leur installation Hawkesbury créeront donc un total de 400 nouveaux emplois. Et il y en aura d’autres à venir.

* * *

Les 24 000 postiers sont en grève nationale depuis le 18 juillet 1968, dont les douze du bureau de poste de Hawkesbury. La distribution du journal est touchée et les industries locales se donnent la main pour créer leur propre service de courrier temporaire. Le bureau de télégraphie de la gare locale fonctionne à pleine vapeur, surtout pour les mandats monétaires. La grève durera trois semaines. C’est au cours de cette négociation ardue que le Syndicat des postiers du Canada allait obtenir l’imposition da la formule Rand pour ses membres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s