Ce qui compte « …c’est savouère qu’a va l’avouère »

Le Secrétariat d’État n’hésitait pas à financer des tournées d’artistes dans les régions francophones hors Québec. Comme en fait foi Le Carillon du 10 mai 1973, Viola Léger viendra présenter « La Sagouine » d’Antonine Maillet à Hawkesbury, Alexandria, Vankleek Hill, Plantagenet et Casselman entre le 10 et le 15 mai. Il s’agissait d’une tournée nationale en fait.

Dans l’édition du 17 mai 1973, Dominique Demers signe un reportage sur cette série de spectacles. Elle a même obtenu une entrevue avec Viola Léger « une enfant de 72 ans sur scène, une enfant à la peau craquée et au dos courbé, mais toujours une enfant. Elle garde la fraîcheur, la sincérité, l’honnêteté de l’enfance ». Une amie de Dominique lui avait demandé d’obtenir une signature de Viola Léger. Voici ce qu’elle avait écrit, en s’inspirant de la Sagouine : « C’est pas d’avouère de quoi qui rend une parsonne bien aise, c’est savouère qu’a va l’avouère. » C’est encore pertinent.

* * *

Les soirées de lutte au Centre Mémorial attiraient près d’un millier de personnes à chaque semaine. Cette fois, il y aurait du nouveau, comme on peut le lire dans l’édition du 10 mai 1973. « Cécile Hyland, 135 livres, de Lewiston, Maine, sera opposée à Lise Raymond, 130 livres, de Drummond, dans un combat d’une chute à finir. » C’était la première fois que des lutteuses faisaient partie de ces soirées.

* * *

C’est écrit comme ça dans l’édition du 10 mai 1973 : « D’après Rudy Geinreich, de New York, l’homme qui a prédit il y a dix ans que la femme se promènerait sur la plage, à la façon dite ‘Top-Less’, et celui qui inventait le ‘See-through-look’, c’est-à-dire la blouse transparente, il semblerait que l’été 1973 verra la femme attraper plus de coups de soleil cet été que jamais auparavant. » Je n’ai jamais vu confirmation de ses prédictions.

* * *

« Jean-Marc Lalonde, de Rockland, a été proclamé Sportsman de l’année dans l’Est de l’Ontario et l’Ouest du Québec, lors du 24e gala Julien-Daoust tenu jeudi dernier à l’hôtel Skyline d’Ottawa. » On en parle dans Le Carillon du 31 mai 1973. Comme le souligne l’article, « depuis de nombreuses années, il n’a qu’une ligne de pensée: le sport ». Voilà! Jean-Marc vient de terminer un dernier mandat comme député libéral de Glengarry-Prescott-Russell à Queen’s Park. Il représentait la circonscription depuis 1995. Il a décidé de prendre une retraite bien méritée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s