La Ferme Denys… le signe d’un temps

Le gouvernement fédéral a créé un programme d’initiatives locales afin d’encourager l’emploi et le développement. Comme le rapporte Le Carillon du 18 janvier 1973, la Ferme Denys obtient une subvention de 23 758 $ pour le développement d’un centre communautaire. Ce centre est la propriété de l’abbé Denis Lacelle, de Rockland. « La Ferme Denys, située entre Plantagenet et Treadwell, sera devenue un centre communautaire complet dès le début de juin. Elle se veut un centre d’accueil, de fraternité et de formation au service des groupes, organismes et individus de l’Est ontarien, sans distinction de race ou de religion. (…) Depuis son ouverture il y a trois ans, la Ferme Denys a été utilisée par des organismes tels Art Trek, Co-Formation, Direction-Jeunesse, Récupération créativité, Cinésources 10 et autres, L’animation était surtout assurée par le groupe Opiéçal, lui aussi à sa troisième année d’existence. » La Ferme Denys, qui était devenue un centre charismatique, a été la proie des flammes plusieurs années plus tard. (Denis Lacelle était un gars de Hawkesbury. Je l’avais connu au Petit séminaire où il enseignait. Je me souviens particulièrement que nous nous rencontrions dans sa chambre-bureau pour fumer, surtout l’hiver.)

* * *

Au début de janvier 1973, la télévision de Radio-Canada présentait huit émissions-maison pour les enfants : Les Chiboukis, Minute Moumoute, Clak Coco-Soleil, Au jardin de Pierrot, Bobino, Nic et Pic, Fanfreluche et Picotine. Radio-Canada les annonçait dans l’édition du 11 janvier. Combien d’émissions-maison pour les enfants Radio-Canada présente-t-elle aujourd’hui? Je crois que la réponse est « aucune ».

* * *

La nouvelle est rapportée dans Le Carillon du 25 janvier 1973 : « L’aéroport d’Embrun sera bientôt doté d’un système d’atterrissage aux instruments. Ce système, qui s’apparente au radar, permettra aux avions et hélicoptères d’effectuer des atterrissages à l’aéroport dans des conditions de brouillard et de visibilité nulle. » Le gérant et copropriétaire de l’aéroport, Gordon Thomas, avait « prédit un accroissement notable du volume du trafic aérien à la suite de l’installation de ce nouveau système ». Établi en 1962, l’aéroport d’Embrun avait été reconnu comme aéroport commercial en 1968. Quand je suis déménagé à Embrun en 1989, cet aéroport était le rendez-vous des parachutistes; il a fermé ses portes il y a une quinzaine d’années. Il existe un autre petit aéroport à Embrun, mais pour les petits avions privés.

* * *

Pas bête comme idée. Il en question dans l’édition du 25 janvier 1973. « Les citoyens de Hawkesbury ne devront pas se surprendre dorénavant quand ils entendront une drôle de sirène dans les rues de la ville. » La sirène spéciale produirait un son semblable aux sirènes en Europe (hi! ha! hi! ha!). L’ingénieur municipal Kenneth Ménard avait « rappelé que la sirène (dont le son sera aisément identifiable) sera utilisée pour avertir la population quand le service d’aqueduc sera interrompu ou encore quand une automobile sera stationnée de la mauvaise façon dans la rue au moment des opérations de déneigement ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s