Denis Ethier remplace son frère aux Communes

Glengarry-Prescott-Russel demeure dans le giron libéral comme prévu. Denis Ethier remporte l’élection du 30 octobre 1972 avec une pluralité de 7 773 voix sur son plus proche adversaire, le conservateur Jean-Louis Montreuil. Ethier récolte 14 674 votes, alors que Montreuil se contente de 6 901. Le néo-démocrate Jacques Boyer se range troisième avec 2 490 votes, alors que le libéral indépendant Bernard Pelot réussit quand même à obtenir 2 479 votes. Le créditiste Wilfrid-Raymond Marin s’en tire avec 1 708 votes.

Mais la vraie histoire se déroule au niveau national. Trudeau et ses libéraux font élire 110 députés sur les 264 que comptent les Communes, alors que le soir-même du scrutin, les observateurs donnaient Robert Standfield vainqueur. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agissait d’un gouvernement minoritaire. Trudeau comptait sur les 31 députés néo-démocrates pour conserver le pouvoir. Tout ça dans l’édition du journal Le Carillon du 2 novembre 1972. J’y reviendrai forcément.

* * *

Dans la région de Hawkesbury-Lachute, tout le monde connaît la laiterie Lowe et son excellente crème glacée. Dans l’édition du 5 octobre 1972, un encadré dans la section des nécrologies attire mon attention : « Un autre membre de la famille Lowe, des produits laitiers du même nom, est décédé lundi matin après une brève maladie. Il s’agit, cette fois, de M. Clifford Lowe, 48 ans, président de Lowe Brothers Dairy, dont les frères Jim, George et Martin l’ont précédé dans la tombe en l’espace de quatre ans seulement. Un autre frère, Bernard, est, lui aussi, décédé subitement il y a quelques années. » Clifford laissait quatre enfants, dont Kevin, qui allait s’illustrer plus tard dans la Ligue nationale de hockey avec les Oilers d’Edmonton. Il fait toujours partie de cette organisation.

* * *

McKale pond une caricature à point dans l’édition du 19 octobre. Un panneau montre le candidat conservateur Jean-Louis Montreuil (propriétaire d’un magasin de tissu à la verge) en train de dérouler une longue pièce de tissu avec en sous-titre « Des promesses… à la verge », alors que l’autre panneau montre Denis Ethier (propriétaire d’une boulangerie) en train de lancer des tranches de pain avec le sous-titre « Du pain enrichi… de promesses ». Qu’il était bon ce McKale! Je me demande si ses collections de caricatures sont encore accessibles.

* * *

J’en parle dans ma chronique du 26 octobre 1972. « Le Conseil des étudiants de l’École secondaire régionale de Hawkesbury vient de publier la première édition de son nouveau journal ‘Desiderata’ dirigé par Dominique Demers et plusieurs autres étudiants. » Dominique allait joindre les rangs du service des nouvelles plus tard; j’y reviendrai.

* * *

La compagnie montréalaise Canadian Uniforms Ltd annonce sa venue à Hawkesbury et la création d’une quarantaine d’emplois. Il s’agissait de la troisième entreprise à s’installer à Hawkesbury en 1972 après la Sun Metal Products Ltd, une entreprise de fabrication de roues de l’Indiana, et la Hawkesbury Kitchen Ltd, qui fabrique des meubles de cuisine.

Une réflexion sur “Denis Ethier remplace son frère aux Communes

  1. Un autre membre de cette famille Lowe, était le Dr R. Lowe. Il pratiquait à Hawkesbury, mais est malheureusement décédé dans un accident de voiture près de Vankleek Hill, alors qu’il revenait de Toronto quelques années passées. C’est lui qui a diagnostiqué le premier cancer de Paul en 2000. Le passage au nouveau millénaire a été difficile pour nous, en ce sens. Merci pour tout Rick. RIP ♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s