Belle-Rivière? Non, ça se dit mal en anglais.

Tout le monde connaît forcément le nom de Mirabel, l’endroit où a été construit un immense aéroport qui devait répondre aux besoins de transport aérien pour la région de Montréal pendant des décennies et qui ne sert presque plus à rien aujourd’hui. Mais dans l’édition du 20 juillet 1972 du journal Le Carillon, on apprend que le nom choisi par les autorités municipales de l’époque n’était pas Mirabel, mais plutôt Belle-Rivière. « Le Conseil municipal de Sainte-Scholastique a retenu le nom de ‘Belle-Rivière’ pour désigner la nouvelle entité municipale, après avoir invité la population à se prononcer lors d’un sondage. Au cours de ce sondage, 214 citoyens avaient choisi le nom de Mirabelle (sic) contre un peu moins de 200 en faveur de Belle-Rivière ». Par ailleurs, d’autres noms avaient été suggérés lors du sondage, soit « La Vérendrye, Belle-Mont, Sauvé et Chénier ». Bien sûr, ce serait Mirabel qui deviendrait éventuellement le nom officiel. Pourquoi? Parce que la décision ultime relevait du gouvernement fédéral et que « dans plusieurs milieux, on croit en effet que le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial élimineront ce choix pour la simple raison que ce nom est difficile à prononcer en anglais, langage international de l’aviation ».

* * *

La fréquence des accidents mortels s’accentuait sur la route 17 et les autorités locales souhaitaient que le gouvernement ontarien accélère la construction de la nouvelle autoroute 417. Le gouvernement provincial a écouté les doléances et décide d’accélérer les travaux afin que l’autoroute puisse être terminée en 1974 au lieu de 1977. Il en est question dans l’édition du 20 juillet 1972 du journal Le Carillon. « Du côté québécois, l’autoroute no 40, la voie à laquelle se rattachera la future 417, est complétée depuis déjà plusieurs années. Cette autoroute a en effet été parachevée peu avant l’ouverture de l’Exposition internationale de Montréal en 1967. » L’article rappelle que la 417 évitera les deux principales villes des comtés unis, soit Rockland et Hawkesbury. « Quant à l’autoroute 417, les travaux de construction ont été entrepris en 1969 et à cette époque, les autorités ontariennes prévoyaient qu’ils se poursuivraient pendant une période de dix ans. Le coût de cette voie rapide a été estimé à $65,000,000. De cette somme, un montant de $43,700,000 a déjà été dépensé. On prévoit maintenant que la balance des crédits nécessaires à la construction de l’autoroute sera votée lors de l’adoption du prochain budget ontarien. »

* * *

Un article du 27 juillet 1972 rappelle que les employés de l’Hydro-Ontario sont en grève depuis dix-sept jours que les « cultivateurs ontariens perdent des milliers de dollars ». Selon l’article, des pannes d’électricité s’étaient prolongées pendant plus de 48 heures à certains endroits « entraînant l’asphyxie de centaines de poulets et la traite des vaches laitières n’a pu être effectuée dans plusieurs endroits à cause du manque d’électricité ».

* * *

Les hautes instances du Parti libéral du Canada ont eu gain de cause. Torrance Wylie ne sera pas candidat à la succession de Viateur Ethier comme porte-étendard des libéraux dans Glengarry-Prescott-Russell. On y fait référence dans l’édition du 27 juillet 1972 du journal Le Carillon. La décision de Wylie laissait donc le champ libre au frère du député Viateur Ethier, Denis Ethier, au préfet de la ville de Hawkesbury, Philibert Proulx, à l’homme d’affaires de Hawkesbury et L’Orignal, Germain Tessier, ainsi qu’au préfet de la ville de Rockland, Fernand Boucher.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s