Une première grève… mais pas la dernière

Industrial Fasteners (Ivaco) vient à peine d’ouvrir ses portes dans le canton de Longueuil. Les 102 employés sont membres des Métallos d’Amérique (United Steelworkers of America) depuis moins de six mois et ils déclenchent la première d’une longue série de grèves qui allaient paralyser cette usine au fil des années. L’article du 15 juin 1972 laisse supposer que la grève « serait longue ». Il semble que cela faisait l’affaire de l’employeur. « Du côté patronal, les dirigeants de la compagnie veulent profiter de la grève pour nettoyer l’intérieur de l’usine et effectuer quelques réparations. » Les grévistes voulaient « que le salaire de base à l’usine soit porté de $2.12 à $2.75 dès la première année du contrat de trois ans ». L’employeur offrait une majoration immédiate de 30 cents l’heure, « avec des augmentations proportionnelles à chacune des deux années suivantes ». La grève ne durera finalement que quelques jours. Les employés acceptent un salaire de 2,71 $ l’heure, ce qui n’est pas loin de leur première demande.

* * *

Lucienne Bruneau était une « institution » à Hawkesbury. Elle avait enseigné à quelques générations d’enfants aux écoles Bonsecours (note du blogueur : je n’ai pu trouver où se situait cette école à Hawkesbury), Christ-Roi, Sacré-Cœur, Marguerite-Bourgeois, St-Joseph puis Paul VI. C’est de cette école que « Mlle Bruneau » prend sa retraite à la fin de juin 1972. On lui organise une fête comme il se doit et Le Carillon du 6 juillet 1972 lui consacre presque une page. Elle a été collègue de ma femme pendant sept ans à l’école Paul VI.

* * *

Il vient à peine d’arriver à Ottawa en avril 1971 et il s’est propagé depuis lors au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et dans les Territoires-du-Nord-Ouest. Il sera utilisé d’un bout à l’autre du pays au début de 1974, mais dans l’Est ontarien il sera en vigueur à compter du début de juillet 1972. Le Carillon du 6 juillet 1972 parle évidemment du nouveau « code postal ». « Le code postal canadien, ‘unique en son genre au monde’, vise à faciliter le tri du courrier et sa distribution. » Un long article explique le fonctionnement du code postal et sa formulation « ANA NAN » (alpha numérique alpha, espace, numérique alpha numérique). Aujourd’hui, le code postal est devenu un outil essentiel dans le traitement et l’acheminement du courrier pour Postes Canada mais aussi tous ses concurrents, ainsi que dans les campagnes de marketing ciblé. On le tiens pour acquis.

* * *

Les membres du Conseil municipal constatent leur erreur du passé, mais doivent subir les conséquences. Un article dans Le Carillon du 13 juillet 1972 laisse entendre que les membres du Conseil « sont écœurés » de l’inaction dans l’organisation des loisirs de Hawkesbury. Rien ne va plus dans les loisirs depuis le départ de Leroux et son successeur n’a pas encore été embauché; des membres du Conseil s’en prennent au Comité des loisirs qui n’observe pas les recommandations du Conseil. « Les membres du Conseil ont d’ailleurs décidé que le système des loisirs serait démantelé, révisé et entièrement réorganisé dès que le nouveau directeur des loisirs aura été embauché. » On ne veut pas perdre ses pouvoirs du passé. Trop de chefs gâtent la sauce, manifestement!

2 réflexions sur “Une première grève… mais pas la dernière

    • Oui, bien sûr. L’école grise (je ne l’ai jamais connue sous le nom de « Bon-Secours ») a été transformée en école St-Curé-d’Ars au début des années 60. J’étais déjà, à ce moment-là, au Petit séminaire d’Ottawa.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s