Vingt-neuf formats de tubes de pâte dentifrice

En 1971, la pâte dentifrice se vendait en 29 formats de tubes différents. Le ministère fédéral de la Consommation et des Corporations avait décidé d’intervenir. « On sait que dans six mois environ, la pâte dentifrice ne se vendra qu’en tubes de six formats, au lieu des 29 qui existent actuellement sur le marché » peut-on lire dans l’édition du 19 août 1971 du journal Le Carillon. Le journal en parlait parce qu’une entreprise locale, Montebello Metal, était concernée par cette décision. L’usine de 200 employés fabriquait « présentement les tubes pour le dentifrice Crest de la compagnie Procter and Gamble du Canada ». Mais Crest n’utilisait que quatre formats, donc la décision n’affecterait peu ce client de Montebello Metal. Fred Geizendanner, le président-proprio de Montebello Metal, croyait plutôt que « la production des tubes de pâtes dentifrices sera plutôt facilitée, étant donné qu’il y aura moins de modifications à apporter dans la fabrication ». Un beau sourire avec ça?

* * *

C’était dans l’édition du 19 août 1971 également. « En Ontario, on pourra dorénavant obtenir sur demande des certificats de naissance imprimés en français. » Dans un communiqué, le gouvernement ontarien avait précisé que « seuls ceux qui sont nés en Ontario pourront se prévaloir de ce service qui sera rétroactif dès 1869, année à laquelle débuta l’enregistrement des naissances dans notre province ». Cette décision s’inscrivait dans le contexte « des nombreuses mesures visant à mettre en pratique la politique de bilinguisme adoptée par le gouvernement ». C’est mieux que rien.

* * *

Le football canadien était assez populaire à Hawkesbury dans les années 70 et à un certain moment, les Hawks représentaient la ville dans une ligue semi-professionnelle. Ainsi, dans Le Carillon du 19 août 1971, on y lit que Michel Léveillé, qui avait été « vedette » de football lorsqu’il fréquentait l’École secondaire régionale de Hawkesbury, « venait d’entreprendre sa première saison dans la Ligue canadienne de football, dans l’uniforme des Lions de la Colombie-Britannique ». Un autre footballeur de la région, Ivan MacMillan, d’Alexandria, évoluait quant à lui avec les Argonauts de Toronto « après avoir été congédié, plus tôt cette année, par les Rough Riders d’Ottawa ».

* * *

En septembre 1971, l’organisation municipale des loisirs est toujours dans son enfance. Le directeur des loisirs n’est en permanence que depuis moins de six mois. Mais entre le Comité des loisirs (des citoyens et des représentants du Conseil) et le Conseil municipal, ce n’est pas une lune de miel. On tente toujours de déterminer précisément les rôles de chacun et le directeur des loisirs se retrouve au milieu de tout ce beau monde. Les débats se prolongent depuis plusieurs semaines et dans l’édition du 16 septembre 1971, on apprend que le président du Comité des loisirs, André Paquette (éditeur-proprio du journal Le Carillon), n’en peut plus… il démissionne. Le journaliste du journal Le Droit avait eu vent de cette démission, de même que d’autres journalistes locaux et régionaux évidemment, et ils se sont pointés à la réunion du Comité municipal des loisirs pour être témoins de cette démission. Le maire Yvon Montpetit fait expulser les journalistes. Le débat se prolongerait pendant quelque temps, mais c’est le Conseil municipal qui gagnera finalement… c’est lui le « boss », point à la ligne. La question des loisirs à Hawkesbury a toujours été une source de dispute avec les autorités municipales et plusieurs directeurs de loisirs successifs l’ont appris à leurs dépens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s