Un p’tit gars de Casselman dirigera les loisirs de Hawkesbury

Il en était question depuis quelques années à Hawkesbury. Au lendemain de l’expansion industrielle amorcée en 1967, les autorités municipales songeaient à embaucher un directeur des loisirs. Il a fallu attendre longtemps pour qu’elles se décident. À la mi-juillet, le Conseil municipal avait décidé d’embaucher Guy Lalonde, le directeur des loisirs de Gatineau, pour devenir le premier directeur des loisirs de Hawkesbury. On lui avait offert « un salaire annuel de $9,000 plus certains frais de dépenses ». En fin de compte, le Conseil devait reprendre l’appel des candidatures et trouver quelqu’un d’autre, Lalonde ayant refusé l’offre de la ville.

Par contre, dans l’édition du journal Le Carillon du 29 octobre 1970, on apprend qu’un « jeune homme de Casselman vient d’être embauché à titre de directeur des loisirs de Hawkesbury. Il s’agit de M. Rhéal Leroux, 21 ans, qui étudie présentement au Collège Algonquin d’Ottawa, où il termine la dernière année d’un cours portant sur l’organisation des loisirs ». Au départ, le nouveau directeur des loisirs ne travaillerait qu’à temps partiel jusqu’à la fin de l’année académique en avril 1971. Ce n’est qu’après, qu’il occuperait ses fonctions de façon permanente. « Selon le président du comité municipal de récréation, le conseiller Philibert Proulx, le nouveau directeur municipal des loisirs touchera un salaire annuel de $7,200 dès qu’il exercera ses fonctions de façon permanente. D’ici là, il sera rémunéré selon le nombre d’heures qu’il passera au service de la ville. » C’était le tremplin d’une longue et brillante carrière d’organisation pour le « jeune homme de Casselman ». En passant, Rhéal était l’ancien correspondant du journal Le Carillon à Casselman, une chose que j’avais oubliée.

Sept ans plus tard, il était devenu directeur général de la Direction des activités publiques, loisirs et culture à la Commission de la capitale nationale (CCN). C’est là qu’il a lancé l’idée du Bal de Neige et qu’il en est devenu directeur général. C’est aussi lui qui a été le concepteur du programme Sons et lumières sur la Colline parlementaire. Son plus récent grand succès est assurément sa direction générale des Jeux de la Francophonie d’Ottawa-Hull en 2001. Sa feuille de route est extrêmement longue et diversifiée depuis ses débuts à Hawkesbury.

* * *

Dans ma chronique de l’édition du 22 octobre 1970 du journal Le Carillon, je fais référence à un phénomène plutôt nouveau : « Le service de crédit Chargex est tout nouveau à Hawkesbury et les caissières de certains magasins éprouvent plus d’une difficulté à suivre les procédures de facturation à cet effet. » Il s’agissait bien sûr des premiers pas de ce qui allait devenir la carte VISA.

* * *

Dans cette même chronique, je constate que j’étais sans doute prédestiné à devenir un citoyen d’Embrun. J’écrivais ceci : « La population du village d’Embrun participe beaucoup aux différents événements organisés à cet endroit. Que ce soit une joute de hockey (environ 500 personnes par joute), un spectacle des Compagnons (la majorité du village s’y rend) ou une simple réunion d’information publique (200 personnes y assistent), les citoyens d’Embrun sont vraiment intéressés à ce qui se passe dans leur village et c’est sans doute une rare exception dans ce monde ‘crébasilien’ d’aujourd’hui. » Comme partout ailleurs, ce n’est plus tout à fait la même chose 40 ans plus tard.

* * *

Nous l’apprenons dans l’édition du 22 octobre 1970. Le gouvernement ontarien vient d’annoncer que l’assurance-hospitalisation et l’assurance-santé seront intégrées dans un même régime en Ontario à compter du 1er juillet 1972. Ce sera le début d’OHIP et les « résidants ontariens recevront donc, comme ceux du Québec, des cartes de matière plastique du genre des cartes de crédit ». Évidemment, les Ontariens n’auront qu’une seule prime à verser… et se rendront chez le médecin ou à l’urgence plus souvent!

Publicités

3 réflexions sur “Un p’tit gars de Casselman dirigera les loisirs de Hawkesbury

  1. Je me souviens très bien de ces moments de ma carière à Hawkesbury. J’ai rencontré des gens extraordinaires dont certains sont encore mes amis. Ça ne pas été toujours facile, j’étais jeune et un peu naïf face à certains politiciens… J’ai appris très vite… Merci Jean-Maurice pour tes gentils commentaires. Au plaisir.

    • @ Rhéal Leroux – Je me souviens de vous, lorsque vous étiez directeur des loisirs à Hawkesbury. Je ne connaissais pas votre feuille de route. Très Impressionnante!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s