La presse franco-ontarienne : l’Est ontarien (1)

Après-demain, le quotidien Le Droit d’Ottawa souligne son 100e anniversaire d’existence. Ce n’est pas rien. Mais d’autres médias francophones ont existé en Ontario, témoins de la présence de nos racines. En juillet 1983, Le Carillon (qui a souligné en 2012 son 65e anniversaire) publiait une série de trois articles sur la presse franco-ontarienne sous la plume de Paul-François Sylvestre (« la mémoire collective de l’Ontario français »), pour l’est et le sud-ouest, et de sœur Huguette Parent, pour le nord. La presse franco-ontarienne, c’est évidemment 22 années de ma vie. J’ai pensé que vous aimeriez ce survol historique de la vitalité franco-ontarienne. Le premier remonte au 6 juillet 1983 et est de Paul-François Sylvestre, dont voici la fascinante biographie (http://www.pfsylvestre.ca/extendedbiography.pdf).

Cette année, le journal Le Droit a célébré le soixante-dixième anniversaire de sa fondation. Il détient de toute évidence le record de longévité, mais non celui d’ancienneté. Pas moins de douze organes d’information ont, en effet, paru à Ottawa avant l’actuel quotidien de la rue Rideau. Souvent de courte durée, ces feuilles littéraires et commerciales se succèdent rapidement les unes aux autres.

Le premier journal d’expression française en Ontario voit le jour à Ottawa, à l’automne 1856; Le Progrès est un hebdomadaire qui subsiste peu de temps. Il faudra attendre une dizaine d’années avant la fondation d’un autre organe, soit Le Canada. Publié trois fois la semaine par les Frères Duvernay, ce journal paraît de 1865 à 1869; Benjamin Suite en est le rédacteur durant les deux dernières années.

Le Courrier d’Ottawa succède à l’entreprise journalistique des Frères Duvernay. La première édition du 5 janvier 1870 est bilingue mais le journal devient entièrement francophone à partir du premier septembre suivant. Tour à tour libéral et conservateur, le journal change cinq fois d’allégeance politique dans l’espace de six ans.

En 1878, Ottawa est en quelque sorte témoin d’une effervescence journalistique. Revue, album et journal font tous leur apparition. Le Foyer domestique, revue mensuelle publiée en 1876, se transforme en hebdomadaire en 1878; cette publication religieuse, historique, littéraire et artistique devient L’Album des familles en 1880. Un morceau de musique accompagne chaque livraison et, de 1881 à 1882, le journal publie le portrait des principaux hommes politiques du temps.

Toujours en 1878, les francophones d’Ottawa se voient offrir Le Journal pour tous, un album littéraire publié tous les jeudis, qui a pour devise « La lecture est le premier des plaisirs ». Cette publication circule pendant exactement deux ans. À noter que, une dizaine d’années plus tard, une feuille semblable fera de nouveau son apparition à Ottawa, soir La Lyre d’Or, rédigée par un comité d’écrivains catholiques, de 1888 à 1889.

Également en 1878, la population outaouaise a accès à un journal qui paraît trois fois la semaine; il s’agit du Fédéral, de très courte durée (4 mai-24 septembre). L’année se termine avec la publication de La Gazette d’Ottawa, un organe conservateur qui paraît aussi trois fois par semaine. Il est remplacé, en octobre 1879, par Le Canada, de même allégeance politique. C’est d’ailleurs l’ancien député et sénateur, Joseph Tassé, agit comme rédacteur-en-chef. De 1891 à 1894, cependant, le journal appuie les libéraux. Pendant un certain temps, une édition hebdomadaire intitulée La Vallée d’Ottawa (c’est également le titre d’un quotidien paru en 1884).

Pour faire pendant aux vues conservatrices du journal Le Canada, un quotidien libéral naît à Ottawa le 12 mai 1887. Il s’agit du Courrier fédéral, qui publie aussi une édition hebdomadaire : Le colon canadien.

Demain, les journaux de propagande, l’époque du Règlement XVII et les journaux à l’extérieur d’Ottawa.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s