Il fallait faire bouillir de l’eau

C’était une des très rares fois où cela se produisait et la nouvelle valait forcément la manchette de l’édition du 8 août 1981 du journal Le Carillon. « L’eau potable à Hawkesbury doit être bouillie durant 20 minutes avant de la consommer, à cause d’un problème de chloration qui se manifeste à l’usine de filtration depuis lundi. L’ordre de faire bouillir l’eau avant de la consommer a été annoncé dans les rues de la ville jeudi, à la suite de l’intervention de l’ingénieur directeur de l’inspection des stations de pompage et usines de filtration du sud-est de la province pour le compte du ministère de l’Environnement. L’insuffisance de chlore dans l’eau a commencé à se manifester à la suite d’un changement d’un cylindre de chlore, qui contient une tonne de cette matière. » La situation sera rétablie très rapidement. Je retiens « annoncée dans les rues » parce qu’à l’époque, il était commun d’entendre les annonces publiques dans la rue. Quelqu’un avait installé des « cornets » haut-parleurs sur son automobile et circulait dans les rues pour de telles annonces. Je me souviens de Bernard Denis et ses fils, entre autres.

* * *

Un magasin Towers sera aménagé « dans l’espace anciennement occupé par le magasin LaSalle, au centre commercial Rozon de Hawkesbury ». L’article du 12 août 1981 précise que le magasin de 50 000 pieds carrés devrait ouvrir ses portes probablement en mars 1982. Towers exploitait déjà trois succursales à Ottawa et voulait mieux desservir la région de l’Est ontarien. Je m’en souviens vaguement.

* * *

« Selon le ministre de la Défense nationale, M. Gilles Lamontagne, son ministère mise beaucoup sur la compagnie Sperry en ce qui a trait aux inventions et aux nouveaux dispositifs électroniques, et en particulier sur l’usine de Rockland qu’il a inaugurée mercredi midi. » C’est ce qu’on peut lire dans le journal du 15 août 1981. « L’entreprise a du même coup ouvert la porte à l’avenir pour la population de la ville, avec ses promesses d’emplois, d’agrandissements éventuels et d’autres industries qui pourraient emboîter le pas. » L’usine employait 90 personnes et l’entreprise espérait en embaucher 60 de plus. « Appareils de communications perfectionnés pour avions et surtout pour les navires, simulateurs et radars, l’assemblage se fait sur place. » L’usine a fermé ses portes il y a de nombreuses années et les promesses ne se sont jamais matérialisées. Aujourd’hui, le fabricant de cuisines et de cabinets A. Potvin y est installé.

* * *

Terry Fox était évidemment sur toutes les lèvres en 1981, particulièrement à Hawkesbury où il avait fait son entrée en Ontario. Les autorités municipales voulaient commémorer cet événement de manière permanente. « Le Conseil municipal a décidé de ne pas changer le nom de la rue John pour la rebaptiser en l’honneur de Terry Fox, le célèbre marathonien unijambiste qui était de passage à Hawkesbury le 20 juin 1980 et qui est devenu depuis un héros national. (…) Le Conseil a toutefois maintenu sa décision de nommer le sentier du parc de la Confédération, ‘Promenade Terry-Fox’ et de continuer les démarches pour faire nommer le quai fédéral ‘quai Terry-Fox’. De plus, la ville fera installer un panneau à l’entrée de la rue John, signalant l’endroit où Terry Fox est entré en Ontario lors de son périple transcanadien, brusquement avorté à Thunder Bay. » L’article est dans le journal du 19 août 1981.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s