Une épine dans le talon des conservateurs

Le député Don Boudria était de plus en plus une épine pour les conservateurs de Bill Davis. On peut en lire un exemple dans l’édition du 19 août 1981 du journal Le Carillon. « Le député libéral de Prescott-Russell à Queen’s Park, Don Boudria, n’apprécie pas du tout l’acquisition d’un avion gouvernemental de type Challenger 600, au coût de $10,6 millions. (…) Il est évident que Bill Davis s’est récompensé d’avoir été élu à la tête d’un gouvernement majoritaire, en s’achetant un avion avec l’argent des contribuables de l’Ontario. (…) Si le gouvernement est si riche, poursuit le député de Prescott-Russell, pourquoi ne pas aider nos fermiers et les petites entreprises avec leurs taux d’intérêt à la hausse? Le gouvernement a augmenté les primes d’assurance-maladie de $100 millions et avec ces profits il achète un jouet dispendieux. » Ce n’était qu’un exemple parmi tant d’autres.

* * *

Les gens s’en souviendront peut-être parce qu’ils étaient installés devant le quartier général du Conseil des écoles catholiques de Prescott-Russell à L’Orignal pendant plusieurs années. Mais comme on peut le lire dans le journal du 19 août 1981, « l’administration municipale ne veut pas se retrouver avec un éléphant blanc en prenant possession du ‘Mouton Blanc’. Le ‘Mouton Blanc’ c’est le célèbre bateau dans l’émission éducative télévisée ‘Les boucaniers d’eau douce’, que tous les enfants connaissent. Il y a quelques années, le Conseil des écoles catholiques de Prescott-Russell avait obtenu les décors utilisés pour cette émission et les avait fait installer en face de son quartier administratif. » Le CECPR avait offert les deux bateaux à la ville de Hawkesbury, mais la ville n’en avait pas voulu.

* * *

Je crois que tout le monde dans les comtés unis connaissait le concessionnaire de General Motors A et R Grégoire d’Embrun. En fait, mon père et un de mes frères y avaient acheté des automobiles. Mais comme on peut le lire dans le journal du 19 août 1981, « la hausse des taux d’intérêt à des niveaux record au-delà des 20 % a eu des effets néfastes sur l’entreprise A et R Grégoire qui a dû déclarer faillite jeudi dernier, après plus de cinquante ans d’existence ». La débâcle avait été prévisible. « L’entreprise, concessionnaire GM, connaissait depuis plus d’un an certaines difficultés financières. Le chiffre d’affaires de A et R Grégoire avait chuté à $22 millions l’année dernière, alors qu’en 1978, il atteignait les sommets de $36 millions. (…) Le personnel de la compagnie avait été réduit de 70 à 45 employés depuis que la santé financière de l’établissement se détériorait. »

* * *

C’est ce que dit la publicité dans le journal du 19 août 1981 simplement parce que c’était comme ça à l’époque. « Constable demandé. Police de Hawkesbury, Ontario. Âge 18-35 Éducation 12ième – Bilingue. » Pas plus d’exigences que ça.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s