L’hiver!

Ce poème de ma mère remonte au 10 décembre 1984.

L’hiver, tout semble se reposer,
Plus rien ne bouge dans les champs,
Les arbres se sont déshabillés,
Pour s’endormir jusqu’au printemps.
L’oiseau frileux nous dit : Adieu!
Vers la Floride, il va tout droit,
Même sans argent, oh! le chanceux,
Et nous laisse tous avec le froid!

L’hiver, le riche va au Mexique
Ou sort son manteau de vison,
Pas besoin de formule magique
Car il fait chaud dans sa maison.
Pour celui qui a des loisirs,
Il en profite autant qu’il peut
L’hiver pour lui, c’est un plaisir
Avec ça, est-ce qu’il est heureux?

L’hiver, le pauvre grelotte et prie
Pour que le froid soit moins intense,
Car les vêtements sont à gros prix
Et le chauffage ça n’a pas de sens.
Les enfants ont juste ce qu’il faut
Pour protéger leur corps transi,
Mais ont au foyer le plus beau,
L’amour qui réchauffe et réjouit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s