Une triple tragédie à la CIP de Hawkesbury

C’était la première fois, depuis un quart de siècle, qu’un accident de travail à la CIP de Hawkesbury faisait des morts et c’était évidemment la manchette de l’édition du 20 mars 1975 du journal Le Carillon. Robert Denis, 35 ans, Joseph Piché, 51 ans, et Rhéal Parent, 42 ans, « faisaient partie d’une équipe d’entretien qui avait été convoquée samedi matin afin d’effectuer des réparations mineures dans l’usine, avant sa réouverture, lundi. » À cause d’une diminution des commandes, l’usine avait été fermée depuis le 14 février et l’entreprise en avait profité pour réparer et installer de nouveaux équipements. Le trio était en train d’effectuer « des réparations à un lessiveur, appareil de 60 pieds de haut et de 15 pieds de diamètre, recouvert de briques à l’intérieur et qui sert à la cuisson du bois sous pression ». Le lessiveur avait été rempli partiellement de copeaux de bois « pour servir de plateforme à l’équipe de réparation ». Les copeaux avaient généré un gaz mortel et les trois victimes n’ont eu aucune chance. Robert Denis avait été le premier, suivi de Joseph Piché qui tentait de lui porter secours et de Rhéal Parent, qui devait lui aussi tenter d’aider les deux autres. En passant, Rhéal Parent était le propriétaire de notre premier logis comme nouveaux mariés. Nous y habitions quand notre fille est née. La nouvelle nous touchait drôlement directement.

* * *

J’étais méchant envers mon futur employeur. Dans ma chronique du 6 mars 1975, j’écris ceci : « Décidément, ce service postal canadien en perd tous les jours. Un communiqué des organisateurs du 21e carnaval de Québec, rédigé le 26 janvier, estampillé à la poste de Québec le 31 janvier, est parvenu aux bureaux du Carillon le 27 février. Aux postes, on parle d’une possibilité de grève pour obtenir de meilleurs salaires, sans doute parce que l’on est débordé de travail? » Méchant, méchant!

* * *

Gisèle Richer, de Rockland, devient vice-présidente de la toute nouvelle Régie des loteries de l’Ontario. Gisèle est bien connue pour son implication communautaire à Rockland et aussi au sein des mouvements franco-ontariens, dont l’ACFO. L’ancien ministre Fernand Guindon est le seul autre membre francophone du conseil d’administration de la Régie. Et comme le précise l’article du 20 mars 1975, « la Loterie ontarienne, dont le premier tirage devrait avoir lieu à l’été, offrirait un premier prix de $100,000 et les billets se vendraient à $1 l’unité ». Nous sommes encore loin des millions d’aujourd’hui et des multiples loteries provinciales et nationales.

* * *

À l’affiche du Théâtre Régent de Hawkesbury, ce qui allait devenir un incontournable. « The Sound of Music » met en vedette Julie Andrews et le Canadien Christopher Plummer et des chansons que plusieurs connaissent maintenant par cœur. « The happiest sound in all the world » peut-on lire dans la publicité.

* * *

Ce n’était pas un poisson d’avril, mais le 1er avril 1975, le Canada adopterait « l’échelle thermométrique Celsius ». Comme on peut le lire dans l’édition du 27 mars 1975, « une température de 20 degrés Celsius est habituellement celle d’une maison confortable, d’une pièce, non surchauffée (…) à 0 degrés Celsius l’eau gèle (…) moins dix degrés Celsius correspond à une belle journée d’hiver (…) l’on a aucune hésitation à se rendre à la plage quand il fait 30 degrés Celsius ».