Sont-ils riches aujourd’hui?

La Caisse populaire de Hawkesbury célébrait son 35e anniversaire et pour marquer l’événement, ses dirigeants avaient décidé que la caisse « ouvrira un compte d’épargne à tous les nouveau-nés, fils ou fille d’un sociétaire ». Comme on peut le lire dans l’édition du 18 septembre 1985 du journal Le Carillon, « cette mesure a pour but de souligner l’importance accordée à la famille par cette institution financière coopérative, en même temps qu’on assurera la relève à une date ultérieure. Chaque nouveau-né dont les parents sont sociétaires de la Caisse populaire de Hawkesbury aura donc droit à une part sociale et à un dépôt initial de dix dollars dans un compte d’épargne ouvert à son nom. » Intéressant! J’aimerais bien savoir combien de ces « nouveau-nés » sont encore, aujourd’hui, sociétaires de la Caisse populaire de Hawkesbury. La Caisse devrait s’en vanter si le nombre est important.

* * *

En cet été et cet automne de 1985, le débat public tourne autour du « parachèvement des écoles secondaires catholiques » et les opinions sont très partagées aux quatre coins de la province. Il s’agit, essentiellement, de prolonger le financement des écoles secondaires catholiques jusqu’au niveau de la 13e année (qui existait alors) au lieu de la 10e année. L’intérêt des contribuables, comme je le note dans mon éditorial du 25 septembre 1985, est inexistant. « Le sort des Expos, des Concordes, des Canadiens ou des Nordiques soulève un intérêt plus grand que les questions d’ordre politique ou social. La frivolité de la société humaine n’est plus à démontrer. Les lions qui mangeaient les chrétiens attiraient plus grande foule que les discours de Socrate ou de Platon. » Je déplorais le désintéressement du public surtout pour les questions scolaires.

* * *

Son visage et ses cheveux blancs bouclés étaient reconnaissables au loin à Hawkesbury et à L’Orignal. « Le Dr Pierre Arcade Perrier est décédé lundi matin des suites d’une longue maladie. Il était âgé de 72 ans. Le Dr Perrier, aimable figure d’un homme jovial adorant les enfants et les jeunes, a longtemps œuvré auprès de la jeunesse. » L’article était publié dans le journal du 25 septembre 1985. « En 1947, alors qu’il avait été conseiller municipal l’année précédente, le Dr Perrier lançait le slogan ‘La jeunesse est l’espoir de demain’ comme thème de sa campagne électorale à la préfecture municipale. Le 1er décembre de cette année-là, il se faisait élire avec une majorité de 211 voix sur le préfet sortant Omer Laurin. Le maire était alors le Dr Charles-Émile Lafrance. (…) Le Dr Perrier était réélu sans opposition en novembre 1951, mais était défait en 1953, alors qu’il postulait la mairie. Cette année-là, le peuple avait donné un mandat très fort au nouveau maire Rosaire Gascon, le préférant au Dr Perrier, à Me Omer Chartrand et à Maurice Théorêt. » Des médecins et des avocats en politique municipale, il n’y en a plus tellement dans les petites communautés.

* * *

Un article d’apparence anodine dans les pages intérieures du journal du 9 octobre 1985. Il était question de ma candidature à un des six postes de conseillers au Conseil municipal de Hawkesbury lors du scrutin du 12 novembre suivant. « Filion explique que son expérience de contribuer directement au service communautaire, par l’entremise du hockey mineur, lui a donné le goût d’en faire davantage, en sollicitant un mandat de la population locale. » J’y reviendrai bien sûr. Cela confirmait aussi en quelque sorte que le journalisme ne comblait plus toutes mes aspirations.

L’éditeur André Paquette avait par ailleurs signé un éditorial dans lequel il rappelait la philosophie et les politiques du journal, de même que ses attentes si jamais j’étais élu. De toute façon, la réputation du journal d’ouvrir ses colonnes à toutes les critiques imaginables à son endroit était en quelque sorte garante que quelqu’un quelque part surveillerait mes agissements et ma capacité à différencier mes deux rôles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s