Berniquez, Drouin (Yves), Mullin sont réélus

Les élections municipales de novembre 1985, comme c’était coutume, avaient permis la réélection de plusieurs candidats sortants, surtout aux principaux postes. À Hawkesbury, par exemple, le maire Lucien Berniquez, le préfet Yves Drouin et le sous-préfet Edward Mullin sont réélus sans opposition, mais il y a quand même onze candidats pour les six postes de conseillers. La liste complète de tous les candidats des 18 municipalités de Prescott-Russell est publiée dans Le Carillon du 23 octobre 1985. Ainsi est réélu le maire Jean-Marc Lalonde, à Rockland; le préfet Lynn St-Denis et le sous-préfet Gary Barton, à Vankleek Hill; le maire Claude Laflamme et le sous-préfet Bernard Pilon sont les nouveaux titulaires à L’Orignal (l’ex-conseiller Charles Burroughs s’étant retiré de la course à la toute fin); le maire Jean-Paul Charlebois, dans Calédonia; le maire Claude Lemay, dans Clarence; le nouveau maire Neil Levac, dans Hawkesbury-Ouest; le sous-préfet André Simard, dans Longueuil; le maire André Lavigne, dans Plantagenet-Nord; le sous-préfet Simon Poirier, dans Plantagenet-Sud. Tous sans opposition.

* * *

« Le Conseil municipal de Hawkesbury a décidé de se doter d’un commissaire industriel à plein temps et a confié le poste à son ancien administrateur municipal, Pierre Tessier. » Tessier entrerait en vigueur le 11 novembre, veille des élections municipales. Le maire Lucien Berniquez avait expliqué aux membres de la Chambre de commerce de Hawkesbury, comme le rapporte un article du 30 octobre 1985, que « le commissaire industriel a été mis sous contrat pour une période de six mois et que le contrat sera renouvelable par tranche de six mois ». Ce qui n’en faisait pas l’emploi le plus stable. La réaction de Tessier : « C’est un défi que l’on me lance. »

* * *

Du déjà vu, mais à Embrun plutôt qu’à Russell. Décidément, cette région attire les projets de dépotoirs comme on le constate depuis 2010 ou 2011. Cette fois, comme le rapporte le journal du 30 octobre 1985, « plus de 1 200 résidants d’Embrun et des environs se sont catégoriquement opposés à l’implantation d’un dépotoir régional, tel que proposé par la firme d’ingénieurs Bertrand-Hewitt Enterprises Ltée. « L’endroit proposé pour le lieu d’enfouissement sanitaire technique se situe à environ quatre kilomètres au nord du village d’Embrun. Il comprend 150 acres de terrain dont quelque 55 acres serviront à dissimuler l’exploitation du lieu d’enfouissement de la vue du public. Actuellement, 40 acres de ce terrain sont dégagés, cinq acres sont utilisés pour l’exploitation d’un commerce (ferraille) et 105 acres sont couverts de broussailles et d’arbres. » Les arguments des opposants sont quasiment identiques à ceux qui seront soulevés plus de 25 ans plus tard par les citoyens contre un projet de dépotoir dans une partie du canton située cette fois au nord du village de Russell : pas dans ma cour s.v.p. Le projet n’a pas eu lieu cette fois-là non plus.

* * *

J’en parle dans ma chronique du 30 octobre 1985. « Lynne Brisebois, la fille de Rolland et Michèle Brisebois, de L’Orignal, perce de plus en plus sur la scène artistique. Il y a deux semaines, elle a remporté la première manche de sa participation au concours de Montréal En Direct, à Télé-Métropole, ce qui lui a même valu un reportage dans le journal Écho-Vedettes. » Lynne est toujours dans le milieu artistique sous son nom d’artiste, Alex Bay. Je la revois de temps en temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s