S.V.P. désignez-nous!

Bon, ça recommençait et cette fois avec le frère de l’autre. Au milieu des années 60, le député libéral fédéral d’alors, Viateur Ethier, avait obtenu, par suite de nombreuses pressions locales, que la ville de Hawkesbury et la région soient déclarées une zone défavorisée, ce qui avait permis d’assurer le développement industriel de la fin des années 60. Voilà que c’est au tour de son frère Denis, qui avait succédé à Viateur comme député, de subir les pressions « pour que la ville soit classifiée encore une fois sous un statut de ‘zone désignée’ (…) afin d’atténuer les effets des centaines de mises à pied dont sont victimes les travailleurs de Hawkesbury et la région depuis plusieurs semaines ». Un article à la une du journal Le Carillon du 21 novembre 1981 en parle. Mais cette fois, c’est la situation économique mondiale qui était la source du problème et aucune désignation n’aurait pu y changer quoi que ce soit pour Hawkesbury et la région. Un peu plus tard, une délégation locale et régionale, incluant le député Ethier avait rencontré de hauts fonctionnaires pour apprendre qu’un tel programme n’existait plus. Il fallait se débrouiller autrement. Et la pire nouvelle n’avait pas encore frappé.

* * *

Je ne crois pas que ce sondage du ministère ontarien de l’Éducation ait donné quelques résultats concrets. Dans le journal du 21 novembre 1981, une publicité du ministère parle de cette « enquête sur l’année scolaire actuellement en vigueur en Ontario » qui précise que le gouvernement « aimerait connaître votre opinion sur chacun ou certains des points suivants ». Les voici ces points et je suis convaincu que les parents d’aujourd’hui auraient encore quelque chose à dire sur chacun :

1. La durée de l’année scolaire. Elle varie actuellement entre 194 et 198 jours.
2. Les dates du congé d’hiver.
3. La possibilité de choisir un autre jour de congé au lieu du Jour du souvenir ou du lundi de Pâques.
4. La durée du congé de Noël.
5. Le nombre de journées d’examens dans les écoles secondaires.
6. Le nombre de journées pédagogiques et les activités auxquelles elles sont consacrées.
7. La date du dernier jour d’enseignement de l’année scolaire dans les écoles primaires.
8. La date du dernier jour d’enseignement de l’année scolaire dans les écoles secondaires.
9. Tout autre point de vue qui vous préoccupe et n’a pas été mentionné ci-dessus.

Des points ci-dessus, seul le congé du jour du Souvenir a été aboli il y a plusieurs années dans les écoles ontariennes.

* * *

Ce n’était pas l’abolition totale du Conseil des comtés unis de Prescott-Russell que j’avais préconisé en éditorial quelques semaines précédemment, mais c’était un pas dans la bonne direction. Dans le journal du 25 novembre 1981, les lecteurs apprennent qu’à compter « du 1er décembre 1982, les comtés unis de Prescott-Russell compteront dans leurs rangs sept représentants de moins. Le Conseil des comtés unis a en effet décidé, au terme d’une longue discussion, d’éliminer complètement de ses rangs les sous-préfets municipaux ». À la suite des élections de décembre 1982, le Conseil des comtés serait formé exclusivement des préfets des 18 municipalités que comptaient alors les comtés unis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s