Un train léger via Hawkesbury

Je vous parle souvent de tous ces beaux projets grandioses que promettaient des gouvernements ou des entreprises privées. Dans Le Carillon du 20 mai 1981, c’est de tout un projet dont il est question. « Le projet du service de train LCR entre Montréal et Toronto, de Via-Rail, et qui passerait dans la région entre Vankleek Hill et Hawkesbury, en passant par-dessus la rivière des Outaouais, en est à l’étape de projet et attend le feu vert du gouvernement fédéral. » Ce train léger, confortable, rapide (LCR) permettrait de franchir le trajet à la vitesse de 220 km à l’heure. « Le tracé en ébauche va d’un tunnel sous le Mont-Royal, traverse la région de Deux-Montagnes, raccorde le service à Mirabel, compte sur un à l’est de Hawkesbury sur la rivière des Outaouais, et va rejoindre la ligne du Canadien Pacifique entre Vankleek Hill et Ottawa, pour ensuite aller vers Toronto. » Un beau rêve d’un milliard de dollars et de dix ans qui ne verrait jamais le jour.

* * *

Ce n’est pas la bonne nouvelle que les anciens employés de l’école Champlain d’Alfred attendaient. Dans le journal du 20 mai 1981, on apprend que « seulement 9 des 72 employés de l’école sont transférés au collège de technologie agricole et alimentaire ».

* * *

Si je comprends bien ce texte vieux de 31 ans et rédigé par une certaine Aline Champagne, toutes ces contraintes que l’on nous impose afin de redresser l’économie n’aboutissent finalement à rien. Lisez ce texte du 23 mai 1981 en tenant compte du contexte de 2012… Ce n’est pas encourageant!

« L’industrie, les conseils de ville, les instances sociales et scolaires ferment la main année après année. Les journaux, la radio, la télé nous parlent chaque jour de coupures budgétaires, de restrictions de fonds. Combien d’entre nous serrons les doigts devant le cauchemar de l’insécurité ou de rationnement? Serait-ce que le monde de consommation est en train d’éclater?

Mais on vit d’espoir. Ne sommes-nous pas dans la zone favorisée de la planète? Le gouvernement va quand même finir par réussie à nous équilibrer un budget. La terre, l’univers aussi sont féconds; on n’a pas fini de l’explorer, de l’exploiter. Et la course au chacun pour soi continue. Nos mains sont tendues vers la corne d’abondance qui nous apportera à tous et à chacun… la satisfaction. »

* * *

« Les juges et avocats de la région s’étaient donné rendez-vous au Club de golf de Lachute, lundi soir, afin de rendre hommage à celui qui fut procureur de la couronne dans Prescott et Russell au cours des vingt dernières années. » Comme le rapporte le journal du 27 mai 1981, « les invités en ont profité pour retracer les grandes lignes de la longue carrière de Me Henri Proulx, de L’Orignal, depuis ses débuts comme avocat en 1932, en passant par sa nomination comme conseiller de la reine en 1950 et comme procureur de la couronne en 1961, jusqu’à sa récente retraite ».

* * *

Une rumeur circulait dans la circonscription à l’effet que le député libéral Denis Ethier démissionnerait et qu’il aurait déjà choisi son successeur, soit Robert Racine, de Casselman. « Il n’y a rien de plus erroné! Je nie fortement! », nous avait déclaré Ethier et nous reproduisons ses affirmations dans le journal du 30 mai 1981. « Jamais personne ne m’a approché pour ma succession comme député et si je devais prendre ma retraite, je promets à la population de ne pas endosser de candidat; il sera choisi librement. » Son récent infarctus était sans doute à la source de cette rumeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s