Scott à la place de Léveillé

Jean Léveillé avait quitté avec fracas son poste de directeur général du Conseil des écoles catholiques de Prescott-Russell. Gaston Cadieux l’avait remplacé de façon temporaire et le CECPR lui avait cherché un remplaçant permanent. Leur choix est tombé sur Jean-Paul Scott, un enseignant de longue expérience originaire de Curran, au salaire de 52 500 $. C’était en 1980 ne l’oublions pas. Le Carillon du 9 juillet 1980 fait état de sa nomination. Scott, bien respecté de tous, occupera ce poste pendant plusieurs années.

* * *

Comme le rapporte Le Carillon du 16 juillet 1980, les marchands locaux s’inquiètent de leur sécurité étant donné que les policiers sont accaparés par les secousses de violence attribuables à la grève chez Amoco Fabrics et ne peuvent donc effectuer leurs patrouilles régulières dans le quartier commercial. Ce qui n’empêche pas un millier de personnes de répondre à l’invitation des grévistes et de participer à une marche d’appui dans les rues de la ville. Les grévistes avaient mis en place leur propre service de sécurité pour l’occasion, de sorte que « la police omniprésente n’a eu qu’à détourner la circulation ». On retrouve le reportage dans la même édition du journal. Les grévistes attendaient deux fois plus de monde. Dans l’édition de la semaine suivante, il est question du « fossé qui se creuse entre le syndicat et la compagnie ». C’est que l’employeur avait décidé d’imposer des mesures disciplinaires à certains de ses employés et avait même entrepris des procédures judiciaires contre deux intervenants externes. Ça n’allait pas bien du tout chez Amoco.

* * *

Quand on veut, on peut. « Jean Bélanger, père de famille et gérant de magasin par surcroît, (…) est à terminer un mots-croisés de 35 000 cases, qui lui permettra de surpasser par 10 000 l’actuel record. » Il souhaitait une homologation de son exploit dans le Livre des records Guinness. Le précédent record avait été établi par un Belge en 1940. « Jean Bélanger avait commencé son long cheminement en vue du record du monde au début de mars, lorsqu’il fut forcé à l’inactivité par une intervention chirurgicale aux jambes. » L’histoire est racontée dans le journal du 23 juillet 1980. Quelques mois plus tard, Le Carillon commencerait la publication, par sections, de ces mots-croisés records sur une période de plusieurs mois. La publication de la grille était une condition à l’homologation si ma mémoire est fidèle.

* * *

« La Grande Virée, qui se voulait le premier grand Festival du spectacle au Québec, a connu un succès phénoménal en fin de semaine alors que des foules estimées à plus de 60 000 personnes ont envahi la ville de Lachute et son parc d’exposition pour applaudir les nombreux artistes invités. Plus de 400 artistes, sur cinq scènes, pendant quatre jours, c’était un ambitieux programme et les efforts des promoteurs ont été amplement récompensés. » C’est ce qu’on peut lire dans le journal du 23 juillet 1980. Et quels artistes avaient donné un spectacle? Entre autres, Jean Lapointe, Pierre Labelle, Plume, Edith Butler, Richard Séguin, Diane Tell, Paul Brunelle, Ti-Blanc Richard, Julie Duguay, Bobby Hachey, Gilles Valiquette, Corbeau, Jim Corcoran, Stephen Faulkner et ainsi de suite. Ah oui, j’oubliais. Qui était le directeur général de cette Grande Virée? Un certain Gilbert Rozon… dont la réputation n’est plus à faire. Il avait éprouvé des difficultés, auparavant, à faire accepter son projet par les autorités municipales de Lachute.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s