Les élections provinciales… pour rien finalement

Dans Prescott-Russell, à peine six personnes sur dix prennent la peine de se déplacer en ce 9 juin 1977. Comme je l’écrivais à la une de l’édition du 15 juin 1977 du journal Le Carillon, les élections provinciales « auront été considérées comme inutiles, en ce sens que rien n’a été changé et que les gens ne se sont pas dérangés massivement pour voter ». En bout de ligne, le conservateur Albert Bélanger avait été réélu avec sensiblement le même nombre de voix qu’au scrutin précédent, soit 11 863 votes comparativement à 11 022; le libéral Philibert Proulx avait récolté un peu moins que le candidat Roger Charron, soit 8 876 comparativement à 8 957; tandis que Joseph Ernest Cheff avait réduit le vote néo-démocrate à 3 591 comparativement à 5 019 pour Raymond DesRochers l’élection précédente. À l’échelle provinciale, Bill Davis se retrouve avec un autre gouvernement minoritaire et un parti libéral rajeuni et revigoré avec Stuart Smith à sa tête. Le néo-démocrate Stephen Lewis décide d’abandonner et remet sa démission quelques jours après l’élection.

* * *

Je ne sais pas s’il s’agit du même programme que le gouvernement de Stephen Harper vient de sabrer dans son dernier budget fédéral. Quoi qu’il en soit, le journal du 22 juin 1977 se réfère à la sélection de Michel Lavictoire, 17 ans, de Hawkesbury, pour participer au programme Katimavik du ministère de la Défense nationale. Le jeune homme est parmi 1000 jeunes Canadiens invités à participer à ce programme de dix mois, le temps d’une année scolaire. « Cette initiative du gouvernement fédéral vise à amener les jeunes à prendre conscience de leur entourage. » Michel faisait partie « d’une délégation de 10 jeunes choisis à travers l’Ontario tout entier. Seul ce dernier est francophone parmi les élus ontariens ».

* * *

« Un nouveau journal hebdomadaire desservira la population française de Cornwall à compter du vendredi 2 septembre prochain. Le Journal de Cornwall sera la propriété de M. Michel Paquette, le vice-président des ventes du journal Le Carillon. L’Imprimerie Prescott-Russell Ltée, propriétaire du journal Le Carillon, sera gestionnaire du nouveau Journal de Cornwall. » Ce journal existe toujours et fait partie de la gamme des journaux des Éditions André-Paquette.

* * *

Destinée Canada était le nom du grand rassemblement national que le gouvernement de Bill Davis avait organisé à l’université York de Toronto au lendemain de l’élection d’un premier gouvernement séparatiste / indépendantiste / souverainiste au Québec. Les 500 déléguées viennent de partout au pays, et les Franco-Ontariens y sont représentés (l’ancien maire d’Ottawa, Pierre Benoit; le président du collège Algonquin, le Dr Laurent Isabelle; Maurice Chagnon, de l’Université d’Ottawa; la présidente de l’ACFO, Gisèle Richer, de Rockland; Nicole Vinette, du centre La Sainte-Famille de Rockland; Gisèle Lalonde, du Conseil scolaire d’Ottawa; Rodolphe Villeneuve, du Conseil scolaire de Stormont-Dundas-Glengarry. J’y participe, mais comme délégué de Glengarry-Prescott-Russell et non pas comme représentant franco-ontarien. J’y reviens dans mon prochain blogue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s