Contributeurs : Souvenirs

Par Alain Guilbert

Mon ex-collègue et toujours ami Jean-Maurice Filion produit un blogue personnel depuis maintenant deux semaines. Des textes bien intéressants et écrits d’une main (ou devrais-je dire d’une plume!) de maître. Jean-Maurice possède l’extraordinaire talent de maîtriser non seulement la langue française, mais également la langue anglaise, ce qui en faisait un fameux directeur des services linguistiques à Postes Canada, là où je l’ai connu. Ses textes sont de véritables bijoux d’écriture.

Il m’est arrivé de commenter certains de ses écrits sur son blogue que je reçois avec beaucoup de plaisir. À la suite d’un de ces commentaires, il m’a invité à joindre son blogue plutôt que d’en démarrer un par moi-même, ce qui enrichirait le sien (m’a-t-il dit… même si j’en doute encore) et qui m’éviterait les problèmes d’en créer un moi-même. J’ai donc accepté son invitation et me voici aujourd’hui pour la première fois, en souhaitant que ce ne soit que le début d’une longue et fructueuse collaboration.

De quoi vais-je parler? D’abord de souvenirs personnels, mais aussi des médias, un domaine qui m’a passionné pendant plus de 45 ans de vie professionnelle et qui me passionne encore autant, même si je suis à la retraite depuis plus de cinq ans. Bien sûr, je me réserve la possibilité d’aborder d’autres sujets. N’est-ce pas la grande qualité d’un blogue, celui de nous ouvrir toutes les portes sans exception et de nous donner la liberté absolue.

Mon premier texte s’inscrit dans ce que j’appellerais le volet « souvenirs ».

Nous sommes tous confrontés à des événements que nous n’oublierons jamais, des événements qui ont marqué notre vie d’une certaine façon, des événements dont non seulement nous nous rappelons, mais qui nous rappellent aussi l’endroit ou le contexte où nous nous trouvions lorsqu’ils se sont produits.

L’assassinat de John Kennedy en novembre 1963 en est un parfait exemple. Tous ceux et celles qui sont assez âgés se souviennent de cet événement historique, de l’endroit où ils se trouvaient au moment où il est survenu, des sentiments qu’ils ont éprouvés à cette occasion.

Parmi ces évènements « marquants », du moins pour moi, je pourrais mentionner la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Montréal le 17 juillet 1976, les premiers pas de l’homme sur la lune à l’été 1969, le premier match de la série de hockey du siècle entre le Canada et l’Union Soviétique en 1972, match auquel j’ai eu le privilège d’assister, le but vainqueur de Paul Henderson à la fin du 7e match de cette même série, but que j’ai vu à la télé, comme tout le monde, l’attentat contre les tours du World Trade Center un certain 11 septembre, mon premier saumon capturé en juillet 1984, sans oublier mon mariage le 10 juillet 1965 et la naissance de mes enfants le 4 juillet 1967 et le 28 novembre 1969, etc.

Hier, c’était l’anniversaire de l’un de ces événements qui m’ont marqué… En effet, c’était il y a 25 ans, le 28 janvier 1986, que la navette Challenger explosait en plein ciel, quelques secondes après son départ, entraînant dans son sillon la mort de sept astronautes, dont cinq hommes et deux femmes. C’était la première fois que les Américains perdaient des astronautes en plein vol. Il y avait eu précédemment quelques pertes de vie au sol, mais jamais en vol.

J’étais alors rédacteur en chef du Soleil, à Québec, et j’étais fasciné depuis toujours par les étapes de la conquête de l’espace, par la lutte que se livrait les Américains et les Soviétiques pour s’assurer la suprématie de cet espace à peu près inconnu. J’étais « accro » au lancement des fusées, particulièrement depuis le débarquement sur la lune plus de 15 ans auparavant. À cause de mes fonctions, j’avais droit à un poste télé dans mon bureau, ce qui constituait un privilège à l’époque. Aujourd’hui, tout le monde a une télé dans son bureau, mais ce n’était pas le cas il y a un quart de siècle. J’avais donc ouvert l’appareil télé  pour garder un œil sur le départ du Challenger vers le ciel. Quelques secondes après le « take off » qui semblait bien normal, un immense feu d’artifice est apparu dans le ciel. Il n’aura fallu que quelques secondes pour réaliser l’ampleur du drame: la fusée venait d’exploser, entraînant dans la mort les sept astronautes à bord. Aussitôt, j’ai invité les collègues à me rejoindre dans mon bureau pour voir le drame de leurs propres yeux. Nous étions tous stupéfiés, tout comme les animateurs télé, incapables eux aussi de comprendre ce qui venait de se produire. Malgré les dizaines et dizaines de reprises du drame tout au long des heures, nous demeurions rivés à la télé, pétrifiés par l’ampleur du drame… jusqu’au moment où il a bien fallu se mettre au travail pour préparer l’édition du journal du lendemain et prévoir la place et le contenu que nous donnerions à cet événement qui s’inscrivait dès lors comme la page la plus triste de l’histoire de la NASA.

Et voilà… j’aurai sûrement l’occasion de revenir sur d’autres événements qui sont inscrits pour toujours dans ma mémoire depuis le moment où ils se sont produits.

6 réflexions sur “Contributeurs : Souvenirs

  1. Bonjour,
    Je suis la nièce de Jean-Maurice et ça me fait plaisir de vous lire sur le blogue. De certains évènements je me souviens car je suis dans la cinquantaine avancée, des souvenirs agréables et d’autres moins. C’est une très bonne idée de vous joindre à lui pour partager des moments vécus et qui sont intéressants à lire. Au plaisir de vous lire à nouveau.

  2. Je suis un ami d’Alain et suis ravi d’apprendre qu’enfin il reprend l’écriture. Je n’ai pas la chance de connaître Monsieur Filion. De par les commentaires d’Alain, ce sera un bonheur additionnel de le lire.
    Merci de m’avoir contacté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s