De l’aide! De l’aide! Encore s.v.p.

Les municipalités pouvaient toujours compter sur l’appui de leur député fédéral Don Boudria et c’était le cas pour Hawkesbury et ses municipalités attenantes. Le député de Glengarry-Prescott-Russell avait « appuyé la ville de Hawkesbury dans ses pressions pour tenter d’obtenir une prolongation de son admissibilité aux programmes d’assistance au développement industriel ». Et comme l’explique l’article de l’édition du 25 décembre 1985 du journal Le Carillon, « la région de Hawkesbury est l’une des sept régions du Canada désignées dans le cadre d’un programme offert par l’Office canadien pour le renouveau industriel. Elle comprend la ville de Hawkesbury, Vankleek Hill, L’Orignal, les cantons de Hawkesbury-Ouest et de Longueuil. (…) Depuis l’instauration de ce programme, 17 projets d’une valeur totale de 17 506 000 $ ont été approuvés pour la région de Hawkesbury, dont 4 607 000 $ ont été couverts par des subventions de l’OCRI, créant 274 nouveaux emplois dans la communauté. » Quant à Boudria, il croyait que le gouvernement Mulroney devrait prolonger le programme qui viendrait à échéance le 31 décembre 1985 parce que « le chômage dans cette région demeure inacceptable à un haut niveau de 14 % ».

* * *

Un petit détail insignifiant pour les lecteurs dans Le Carillon du 1er janvier 1986, mais qui est d’une grande signification pour ceux qui y travaillent, dont moi. La capsule de la page éditoriale comprend un nouveau nom et un nouveau titre : « Marie-A. Paquette, adjointe à l’éditeur ». Dans mon cas, j’y vois un signe qu’elle deviendra un jour éditrice, donc que mon tour ne viendra pas, contrairement à ce qu’on m’avait déjà laissé entendre. Peu de collègues me croient quand je leur signale cette nouvelle intention du grand patron. Mais après tout, le journal lui appartient en presque totalité (nos actions ne totalisent qu’une très infime partie de l’actionnariat total) et il peut bien nommer ses enfants comme bon lui semble. Mon départ se rapprochait encore plus et ce n’était plus qu’une question de temps pour mon acolyte Charles Burroughs. L’année 1986 sera ma dernière année complète au service des Éditions André-Paquette et son journal phare, Le Carillon.

* * *

Sa participation à la période d’entraînement des Islanders de New York avait été sa dernière tentative de percer une fois pour toutes dans la Ligue nationale de hockey. Dans le journal du 8 janvier 1986, on apprend qu’Yvan ‘Puce’ Joly est le nouvel entraîneur-gérant des Hawks de Hawkesbury de la Ligue centrale, « dix ans après avoir été l’une des premières grandes vedettes des Hawks ». Ses deux premiers matchs derrière le banc se terminent mal et Joly n’est pas content : défaites de 7-4 aux mains des Rangers de Gloucester et de 8-1 devant les Lumber Kings de Pembroke. Quelques autres défaites suivront.

* * *

L’Unité sanitaire change de nom; elle « sera dorénavant connue sous le nom de Bureau de santé de l’Est de l’Ontario », un nom qui « correspondait plus précisément à sa vocation » selon l’article du 15 janvier 1986.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s