Jack Young… une personnalité qui s’éteint

J’aimais beaucoup ce sympathique grand bonhomme moustachu et je pense que tout Hawkesbury le connaissait; ce qui ne surprenait guère puisqu’il avait été le directeur du personnel à l’usine locale de la Compagnie internationale de papier pendant longtemps. Dans l’édition du journal Le Carillon du 12 septembre 1984, nous annonçons son décès et nous retraçons sa contribution à la communauté.

« Celui qui fut directeur du personnel de l’usine de la CIP pendant près d’un quart de siècle est décédé, dimanche, à l’âge de 76 ans.

H.S. ‘Jack’ Young s’était fait connaître localement autrement que par cet important poste de directeur du personnel de ce qui était, à son époque, le plus important employeur de la ville.

Jack Young a laissé sa marque au sein du club Rotary, particulièrement comme président du comité pour les enfants infirmes. (Note du blogueur : C’était le mot utilisé à l’époque pour décrire les enfants handicapés.) Il s’est occupé de ce domaine bien spécial pendant 27 ans.

Dans certains cas, il fabriquait même de ses propres mains certains équipements nécessaires pour tel ou tel enfant infirme.

Son dévouement auprès des enfants infirmes et de leur famille était inlassable. Plusieurs de ces enfants ont grandi et ont intégré leur place dans la société, grâce à ses efforts constants et l’aide qu’il apportait aux familles.

Jack Young n’a pas œuvré dans ce seul domaine. Au club Rotary, dont il fut le président en 1955-1956, il a rédigé l’histoire de cet organisme, en 1976, et deux ans plus tard, on lui confiait l’organisation des célébrations du 50e anniversaire du club.

En 1981, le Rotary International lui a décerné la plaque Paul-Harris, en reconnaissance de cette contribution inlassable au service des relations amicales entre les individus et les nations.

Jack Young était également bien connu du Club de golf et de curling de Hawkesbury, dont il était un des fondateurs. Pendant des années, il fabriquait la glace du curling, d’abord à l’ancien club de la rue John puis au nouvel emplacement à l’est de la ville. Sa santé précaire l’a forcé à délaisser cette fonction il y a à peine quelques années.

Sa femme Helen a laissé entendre que son mari aurait préféré que les gens désireux de témoigner leurs sympathiques fassent des dons au comité d’aide aux enfants infirmes du club Rotary, au lieu d’envoyer des fleurs. »

Sa cause jusqu’à la fin.

* * *

Dans l’édition du 12 septembre 1984, un entrefilet annonce que « le secrétaire particulier de Denis Ethier à son bureau de la Colline parlementaire, Serge Madore, suivrait son ‘patron’ à son nouveau poste à la présidence de la Commission canadienne des provendes… Et André Tessier, de Hawkesbury, un des candidats défaits à la soirée de mise en nomination libérale du 31 juillet, devenu par le suite un des gérants de campagne du député Don Boudria, aurait été choisi par ce dernier pour mener son bureau. » Pour Tessier, c’était le début d’une longue carrière dans les coulisses libérales fédérales.

* * *

« Le mouvement des Filles d’Isabelle a été endeuillé jeudi par le mort de sa régente provinciale, Mme Claire Parisien. Mme Parisien est décédée à l’âge de 49 ans. Elle souffrait depuis trois mois du cancer. » L’article est dans le journal du 19 septembre 1984 et rappelle son implication dans plusieurs organismes de Hawkesbury, dont les Bonnes Samaritaines, le cercle de l’artisanat, les auxiliaires de l’Hôpital général de Hawkesbury et de la Résidence Prescott-Russell pour personnes âgées.

3 réflexions sur “Jack Young… une personnalité qui s’éteint

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s