Initier les enfants à lire le journal

C’était le titre d’un article dans Le Carillon du 14 octobre 1981 fourni par la Fédération canadienne des enseignants. Je trouve que son contenu est toujours pertinent, même à l’ère des cybermédias et des réseaux sociaux. Retenez que c’est un texte de 1981. Le voici :

Vos enfants d’âge scolaire lisent-ils le journal livré chez vous chaque jour ou chaque semaine?

Probablement pas – et c’est regrettable.

Quel que soit le nombre d’heures que les enfants passent devant l’écran, ils n’écoutent pas les informations. « Les Brillant » et « Chez Denise » leur enseigneront très peu de ce qui se passe dans le monde, et surtout dans leur propre collectivité.

Et les parents et les enseignants ont un rôle important à jouer pour ce qui est d’encourager les enfants à perfectionner leur aptitude à la lecture critique, aptitude essentielle qui leur profitera tout au long de leur vie.

Les premiers temps au moins, les adultes ne devraient pas se préoccuper outre mesure de ce que l’enfant choisit de lire dans le journal. Qu’ils se contentent de voir qu’il y lit quelque chose.

Il ne serait sans doute pas réaliste de s’attendre à ce que les enfants, particulièrement ceux du niveau primaire, attachent une grande importance ou manifestent le moindre intérêt à l’égard des pronostics économiques, de la situation en Pologne ou de la dernière déclaration faite par quelque politicien. Après tout, les enfants ne sont pas des adultes en miniature.

Toutefois, avec l’encouragement voulu, les enfants prendront plaisir à lire les bandes dessinées, les nouvelles du sport ou, dans certains journaux, la page destinée aux enfants, où ils trouveront des informations rédigées en fonction de leur niveau de compréhension et de leurs intérêts.

Ils s’amuseront également à vérifier quelles émissions de télévision seront présentées pendant la soirée, ou quelle sorte de temps est prévu pour le lendemain. De plus, ils peuvent apprendre à évaluer les annonces publicitaires d’un œil de plus en plus critique.

La curiosité et l’intérêt à l’égard de ce qui se passe autour de nous font partie de notre nature. Si, à mesure qu’ils vieillissent et que leurs horizons s’élargissent, vos enfants prennent l’habitude de lire le journal, petit à petit ils trouveront agréable d’apprendre « l’histoire qui est en train de se faire », d’abord au niveau de la collectivité et, à la longue, à l’échelle mondiale.

Les enseignants dans les écoles secondaires reconnaissent sans peine les étudiants qui ont appris à lire le journal. Règle générale, ce sont les jeunes gens qui ont la compréhension la plus fine des relations humaines, d’autres peuples et d’autres pays. Ils se distinguent par leur aptitude à lire des cartes géographiques, des tableaux et des graphiques, ainsi qu’à reconnaître, comprendre et évaluer la propagande. Très souvent, ce sont aussi les plus forts en lecture et en rédaction et ils possèdent le vocabulaire le plus riche. Tout cela revient à dire que, nécessairement, les jeunes lecteurs de journaux réussissent mieux dans leurs études.

Peu importe la popularité que la radio et la télévision peuvent acquérir, les journaux sont là pour de bon. Le temps que les parents consacrent à initier leurs enfants de tout âge à la lecture de journaux est du temps sagement investi : les bénéfices dureront toute une vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s