Un gars bien ordinaire de St-Pascal-Baylon

Il avait été « un gardien de buts au sein de l’Association du hockey mineur de Rockland jusqu’à l’âge de 13 ans » avant d’évoluer « dans l’organisation des 67’s d’Ottawa chez les bantams et les midgets ». Il avait joué une année de hockey junior avec les défunts Castors de Hull de la Ligue centrale. « Il a obtenu une bourse d’études de l’Université St-Lawrence à l’issue de cette unique saison chez les juniors et il est demeuré quatre ans à cette institution. Il a été repêché par les Islanders de New York par la suite. » Ce gars originaire de St-Pascal-Baylon était maintenant « directeur des sports du Collège Algonquin d’Ottawa » et il avait accepté le poste d’instructeur des Nats de Rockland, de la Ligue junior « B » du district d’Ottawa. Nous n’avions donc pas fini d’entendre parler de Jacques Martin. Oui, celui-là! Tout ça dans Le Carillon du 13 septembre 1978. Priorité : Martin avait décidé « de mettre sur pieds un système de jeux de base » avec les Nats.

* * *

Je vous avais parlé des intentions du Conseil municipal de Hawkesbury d’annexer une parcelle de terrain du Canton de Hawkesbury-Ouest. Dans l’édition du 20 septembre 1978, nous apprenons la raison : la société Ivaco, déjà solidement implantée dans le Canton de Longueuil, voisin du village de L’Orignal, « aurait l’intention de construire une usine de fabrication de tuyaux de pipe-line ». Faute d’annexion rapide, « la ville de Hawkesbury acceptait de vendre 42 acres de son parc industriel, à l’extrémité est de la ville, au prix réduit de $1,000 l’acre, afin de s’assurer que l’usine soit construite à Hawkesbury. On parle de création de 400 nouveaux emplois. » Dans l’édition de la semaine suivante, les autorités municipales s’empressent d’infirmer la nouvelle à l’effet que ce soit Ivaco, en affirmant qu’il s’agit d’une autre entreprise qui préfère toujours l’anonymat. Quoi qu’il en soit, un autre beau rêve irréalisé.

* * *

Dans la même édition, les lecteurs apprenaient que « IKO Industries Limited, un des plus importants fabricants canadiens de revêtements pour toitures établi à Hawkesbury depuis 1975, construirait vraisemblablement une deuxième usine à proximité de ses installations actuelles ». IKO Industries, qui exploitait alors des usines à Brampton, Calgary et Bruxelles, est encore aujourd’hui l’un des principaux employeurs de la ville de Hawkesbury, sinon le plus important compte tenu de la fermeture de Duplate.

* * *

On les voyait partout à l’époque. « Les dernières statistiques de l’Association des scouts du Canada, district d’Ottawa, font état de 1,176 personnes actives dans le mouvement (membres de comités protecteurs, animateurs, aumôniers, pionniers, éclaireurs et louveteaux). On en compte 372 ou 21% dans Prescott-Russell. Du total, cela représente 125 participants de plus qu’en 1976. Les chiffres de 1978 ne sont pas connus. Trois nouvelles unités dans la région en 1977: la 34e de Plantagenet, la 50e de Bourget et la 44e de Bourget. » Tout ça dans ma chronique du 20 septembre 1978.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s