Des lits de plus pour les aînés

Nos politiciens régionaux avaient manifestement à cœur le mieux-être de leurs citoyens âgés. Ainsi, le Conseil des comtés unis de Prescott-Russell entrevoit « un projet d’agrandissement et de rénovations de $962,392 au Foyer Prescott-Russell (à L’Orignal) et la construction d’un tout nouveau foyer dans le canton de Clarence, au coût de $1.4 million ». Le Carillon rapporte dans son édition du 29 novembre 1973 que le projet permettra « de porter de 101 à 139 le nombre de lits disponibles au Foyer Prescott-Russell », alors que le Conseil des comtés unis participera financièrement à la construction du Centre d’accueil Roger Séguin, dans le canton de Clarence. Le gouvernement ontarien versera une subvention de 528 000 $ pour le projet du Foyer et les comtés verseront une subvention de 220 000 $ au projet de Clarence. Le Centre d’accueil Roger Séguin serait doté de 110 lits. Je reviendrai sur le Foyer situé maintenant à Hawkesbury.

* * *

Le projet d’aménagement du nouvel aéroport international de Mirabel fait jaser dans la région. Dans Le Carillon du 29 novembre 1973, on apprend que « le gouvernement canadien offrira des compensations supplémentaires totalisant plus de $16 millions aux expropriés de Ste-Scholastique ». Cette somme faramineuse pour l’époque n’était que pour de nouvelles compensations. Imaginez le coût total! « Les nouveaux dédommagements comprendront premièrement une indemnité pour dommages au montant de $3,000 aux propriétaires résidants; les intérêts à cinq p. cent à compter du 1er juillet 1969 et à six p. cent à compter de la mise en vigueur de la nouvelle loi d’expropriation en juillet 1970, moins loyers à compter de cette date. De plus, aucun loyer ne sera chargé aux propriétaires résidants pour 23 mois à partir de la date de l’expropriation. » Et ce n’était pas tout. « Le gouvernement fédéral offrira aussi aux expropriés une indemnité pour frais de notaire pour l’achat d’une nouvelle propriété, ainsi qu’une indemnité supplémentaire à ceux qui ont perdu l’avantage d’un taux d’intérêt préférentiel sur emprunt hypothécaire et une indemnité spéciale de dix p. cent aux propriétaires forcés de déménager à moins de 90 jours d’avis. » Et en rétrospective, tout ça pour un immense aéroport quasiment vacant.

* * *

Prescott et Russell, après tout, étaient des comtés très orientés sur la vie agricole. Il ne fallait donc pas se surprendre, en lisant Le Carillon du 29 novembre 1973, d’apprendre que « le Conseil des comtés unis songe, pour venir en aide aux cultivateurs dépassés par les événements, à créer une ferme expérimentale à l’intérieur de ses limites territoriales ». L’Association de réaménagement et de développement agricole (ARDA) était propriétaire d’environ 1 500 acres de terrain dans les limites des comtés « qui seraient tout indiqués pour l’établissement d’une telle entreprise », selon le comité industriel du Conseil des comtés unis. « Une ferme expérimentale serait un facteur décisif pour retenir ces cultivateurs qui songent à vendre leur entreprise et à abandonner la culture. Plusieurs d’entre eux ont de la difficulté à joindre les deux bouts et ils éprouvent maintes difficultés à obtenir un bétail reproducteur de qualité pour améliorer le rendement de leurs troupeaux laitiers. Une ferme expérimentale, en plus de créer des emplois, pourrait se concentrer sur l’élevage de bétail de race pure qui serait mis à la disposition de producteurs laitiers de la région. La ferme expérimentale pourrait aussi servir à la recherche dans le domaine agricole et de théâtre pour des cours spécialisés qui seraient offerts aux cultivateurs. » La ferme expérimentale n’a jamais été concrétisée. Par contre, un collège d’agriculture allait naître plusieurs années plus tard. J’y reviendrai.

* * *

Le maire de Hawkesbury, Yvon Montpetit, déclare aux membres du club Rotary « que le vieil aéroport de St-Eugène, utilisé pour le parachutisme, pourrait bien devenir le futur aéroport municipal de Hawkesbury » étant donné que lorsque « la nouvelle autoroute 417 aura été ouverte, St-Eugène ne sera qu’à dix ou douze minutes de Hawkesbury ». Tiens, tiens, plus proche de Hawkesbury que Mirabel de Montréal! Ce serait la dernière idée brillante du maire Montpetit pour « sa » ville. Les élections municipales de 1973 s’en viennent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s