Après les Frères, ce sont les Sœurs qui partent

C’était un autre signe de la fin de toute une époque. Il y avait eu les Frères des écoles chrétiennes à Hawkesbury, par exemple, cette fois, il s’agissait des Sœurs de Ste-Marie, à St-Eugène. L’édition du 5 janvier 1982 du journal Le Carillon annonce que « les Sœurs de Ste-Marie, qui œuvraient dans l’enseignement et la pastorale à St-Eugène depuis 1901, ont quitté définitivement cette paroisse ». La dernière enseignante, sœur Blanche Lefebvre, qui était née à Glen Robertson, pas tellement loin de St-Eugène, avait pris sa retraite au mois de juin précédent et la communauté avait souligné son départ. « Les Sœurs de Sainte-Marie ont fait leur arrivée à St-Eugène en décembre 1901, et quelques jours plus tard, soit le 7 janvier 1902, elles ouvraient la première école du village avec une centaine d’élèves. En 1904, elles construisaient un couvent doublé d’une école qui accueillait les élèves de la première à la huitième année. Quelques années plus tard, elles ajoutaient les classes de neuvième et dixième années. Ce sont elles qui ont assumé pendant dix ans la direction de l’école actuelle Notre-Dame-de-Fatima depuis sa construction en 1962 jusqu’en 1972 alors que sœur Émilia Gagné prenait sa retraite pour être remplacée par M. Gérald Racine. » Ma mère était de St-Eugène, mais je ne sais pas si elle avait fréquenté cette école. Forcément, je crois, plusieurs de ses frères et sœurs y sont allés, ou en tout cas plusieurs de mes cousins et cousines.

* * *

Le journal du 18 janvier 1983 annonce que « les années d’improductivité du théâtre à Hawkesbury se sont terminées avec la fondation du Cercle Gascon II. Cette troupe de théâtre communautaire tentera de faire revivre les belles années du théâtre français à Hawkesbury, à l’époque du tout premier Cercle Gascon. » André Tessier était un de ceux qui avaient décidé de relancer le théâtre français, aidés de Guy Rouleau, Roch Berthiaume et Royal Myre. Le centre culturel et communautaire Le Chenail avait rapidement appuyé l’initiative. Le Cercle survivra surtout, à un certain moment, grâce aux efforts constants de Royal Myre. Je me souviens d’avoir assisté à plusieurs de leurs représentations il y a quelques années, alors que je demeurais à Embrun. J’y avais un neveu et plusieurs nièces et petites-nièces qui y évoluaient. Ils avaient même réussi à aménager un théâtre au sous-sol de l’ancienne école Christ-Roi. Le Cercle Gascon II vient de célébrer son 30e anniversaire. Quand une communauté veut, elle peut! Ah oui! Leur première pièce? « Bousille et les justes », de Gratien Gélinas. Je m’en souviens vaguement.

* * *

Je me souviens de lui comme étant un sympathique bonhomme. Dans le journal du 12 janvier 1983, un encadré nous annonce la mort d’André Boyer, de Vankleek Hill, à l’âge de 82 ans, après une longue maladie. Aujourd’hui, son ancien journal se nomme simplement The Review.

« Sa carrière a commencé en 1914, alors qu’il travaillait, après les heures de classe, pour l’Eastern Ontario Review. En 1916, il a commencé un travail à plein temps comme opérateur de linotype et de monoline. C’est en 1929 qu’il a acheté le journal de W.J. Duncan et il est demeuré propriétaire, éditeur et directeur de l’information jusqu’en 1974, quand ses fils Jean-Paul et Bernard ont acheté l’entreprise. Jean-Paul est devenu uniquement propriétaire il y a quelques mois.

Malgré le travail dans son entreprise, il a trouvé le temps de consacrer beaucoup d’énergies au service de sa communauté. Il a été président du club Rotary de Hawkesbury, président de l’Association progressiste-conservatrice de Glengarry-Prescott et président de l’Ontario Good Roads Association. Pendant 29 années, il a été membre du Conseil municipal de Vankleek Hill comme préfet ou conseiller. André Boyer a occupé la présidence du Conseil des comtés unis de Prescott-Russell à trois reprises, en 1938, en 1954 et en 1969. (…) Enfin, en 1980, il recevait le certificat de la Plume d’Or, de l’Ontario Community Newspapers Association, reconnaissant qu’il a été actif pendant au moins 50 ans dans les journaux communautaires canadiens. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s