Les Hawks, c’est fini! Pas vrai?

Pouvait-on imaginer un magnifique nouveau complexe sportif sans équipe de hockey d’un bon calibre? Comme on peut le lire à la une du journal Le Carillon du 30 mai 1979, « Les Hawks: c’est fini! (…) Les Hawks de Hawkesbury sont morts! » Le journaliste Yvon Legault n’y va pas par quatre chemins. « Après cinq saisons complètes et tout près de six années d’existence, les dirigeants de l’équipe locale ont décidé de mettre un terme à leurs activités lors de la réunion annuelle des actionnaires lundi soir. » Vous aurez compris qu’il s’agissait d’une tactique de négociation étant donné que les autorités municipales tentaient d’obtenir un plus gros loyer de la part de cette organisation. La direction des Hawks invoquait les déficits accumulés et le besoin d’aide.

Dans Le Carillon du 23 juin 1979, on apprendra que « les Hawks ressuscitent » grâce entre autres à une campagne « Sauvons les Hawks » organisée par l’Association des pompiers de Hawkesbury. Les autorités municipales avaient également réduit leurs demandes financières pour la location du complexe sportif.

* * *

Les nouveaux médias concurrents n’appréciaient pas du tout que Le Carillon ait tant de bonnes « sources anonymes » pour renseigner ses lecteurs et blâmaient les diverses organisations de nous couler intentionnellement des « nouvelles » au détriment de leurs publications. Et comme j’écrivais dans mon éditorial du 30 mai 1979, « même si les journaux sont du domaine de la propriété privée, la liberté de la presse n’appartient pas aux journaux, elle appartient à la population. Le Carillon continuera à fournir à ses lecteurs toute l’information qu’il pourra obtenir et tentera de l’obtenir par tous les moyens à sa disposition (dont les sources anonymes protégées), afin que le public ne soit jamais privé de ce droit à être informé ». Tant pis si nos concurrents étaient insultés.

* * *

Le Conseil municipal de Hawkesbury a manifesté l’intention d’acquérir la vieille école Christ-Roi du Conseil des écoles catholiques de Prescott-Russell. Comme on l’apprend dans le journal du 20 juin 1979, la ville veut « la transformer en centre communautaire pour y loger notamment les organismes locaux ». Le Conseil municipal offre en contrepartie un terrain de 4,1 acres dans le secteur de l’hôpital général. Ce sera éventuellement la ville de Hawkesbury qui en deviendra propriétaire et qui l’est toujours d’ailleurs même si cette école ne sert plus à rien.

* * *

Ça c’était plutôt très rare. Le journal du 7 juillet 1979 nous annonce que « 36 employés de l’Unité sanitaire sont en grève dans la région »; ils étaient à l’emploi des trois bureaux de la région à L’Orignal, Casselman et Cornwall. Ils voulaient évidemment de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail. La grève allait se poursuivre pendant un certain temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s