CZ20… VE3 EYV à l’écoute

« Depuis samedi, Réginald Filion est le détenteur de son propre record olympique. » C’est le premier paragraphe d’un texte d’une page (ou presque) dans Le Carillon du 4 août 1976. Réginald est mon frère aîné et il est décédé il y a quelques années. C’est Charles Burroughs qui signe l’article.

« Il est en effet l’un des rares ‘chanceux’ à avoir reçu une confirmation officielle de la station de radio amateur CZ20, installée temporairement sur le site olympique pour la durée des compétitions. La valeur de cette carte QSL (carte postale établissant la validité d’une communication) est d’autant plus grande que la station CZ20 quittera les ondes dès la fin des compétitions. » Mon frère était un maniaque de radio amateur et sa réputation dans le domaine débordait largement les frontières de Hawkesbury. Il était d’ailleurs accrédité par le ministère fédéral des Transports pour faire subir les examens nécessaires à l’obtention d’un permis d’exploitation d’une base de radio amateur. L’indicatif de mon frère était VE3 EYV. N’oublions pas que c’était avant l’avènement d’Internet et des communications universelles que l’on connaît de nos jours. La radio amateur permettait de franchir les frontières.

« Pour Réginald Filion, le contact avec CZ20 prend une importance toute particulière puisqu’elle complète une collection d’autres perles rares. Il possède déjà une carte de la station VE2 XPO, la station officielle d’Expo 67, une autre de VE3 RCMP, en ondes durant l’année qui a célébré le centenaire du la Gendarmerie royale canadienne; une troisième de VE3 RCC-3 utilisée par les Canotiers du Centenaire, un groupe de militaires du 1st Canadian Signal Regiment de Melton Barracks, à Kingston, qui se sont arrêtés à Hawkesbury pendant l’année du centenaire de la Confédération. (…) Depuis 1962, Réginald Filion, VE3 EYV, a homologué plus de 6,000 contacts couvrant 35 pays autour du monde. » Quand j’allais voir mon frère, il était habituellement au sous-sol en train justement de communiquer (habituellement par code Morse, qu’il maîtrisait parfaitement) par radio amateur… et à réaliser ses peintures en même temps. Je tiens pour acquis que ses trois enfants ont conservé ses cartes postales QSL historiques.

* * *

Le Canada n’a peut-être pas remporté de médailles d’or aux Jeux Olympiques de Montréal, mais il a quand même augmenté sa récolte de médailles. Comme on peut le lire dans le journal du 4 août 1976, le Canada « a remporté 11 médailles aux Jeux de Montréal, cinq d’argent et six de bronze, tandis qu’à Munich, il n’avait décroché que seulement cinq médailles ». D’une 29e place à Munich, il s’était classé au 13e rang à Montréal; une nette amélioration. Ce qui avait fait dire au ministre fédéral de la Santé et du Bien-être, Marc Lalonde, « que le gouvernement envisageait fortement la possibilité d’augmenter sa contribution annuelle au sport amateur canadien ». Bonne nouvelle et attendons les Jeux de Londres avec espoir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s