« Un seul intérêt : leur propre petit royaume »

Gordon Johnson avait déjà été candidat progressiste-conservateur dans la région, mais il était avant tout un homme d’affaires, propriétaire notamment de la Villa Hawkesbury. C’est à ce titre qu’il est cité dans l’édition du 21 mars 1984 du journal Le Carillon. Le monsieur n’était pas content! C’est qu’il n’avait pu obtenir de l’aide gouvernementale pour son plus récent projet « de convertir l’ancienne clinique Smith et l’ancien hôpital général en centre d’accueil pour les personnes âgées. (…) Ce projet créera 80 emplois permanents et permettra d’héberger 160 personnes âgées. » Johnson avait soutenu « qu’ils soient libéraux ou conservateurs, fédéral ou provincial, les gouvernements ont un seul point en commun. Ils ont à toutes fins utiles abandonné l’Est de l’Ontario. Je connais la scène politique locale, provinciale et fédérale depuis de longues années et j’ai constaté que les politiciens n’ont qu’un seul intérêt: leur propre petit royaume. » Johnson y était allé de quelques avertissements à l’effet « qu’il utilisera toutes les ressources à sa disposition, son énergie, son habilité administrative et ses contacts personnels pour embarrasser les politiciens, dans le but de travailler pour l’amélioration de la région en général ». Par contre, « il n’a que des louanges pour le député libéral Don Boudria, le seul qui s’efforce de travailler pour le bien-être de ses électeurs ».

* * *

« L’avenir est au Canada » selon une publicité gouvernementale dans le journal du 21 mars 1984. « Aider ceux qui sont sans travail… une responsabilité de la société ». Le message ne pouvait être plus clair bien que 30 ans plus tard, plusieurs travailleurs contestent la nouvelle « mission » de l’assurance-emploi; à l’époque, c’était l’assurance-chômage. Une autre perspective. « La reprise économique est amorcée et la grande priorité du gouvernement du Canada est la mise en place de programmes efficaces de création d’emplois, auxquels tous les groupes de la société se doivent de participer. Et c’est le devoir du gouvernement du Canada d’assurer, par l’assurance-chômage, une aide financière à tous ceux qui sont encore sans travail et traversent un moment difficile de leur vie. (…) Tomber du jour au lendemain sans travail, ça peut arriver à tout le monde. Le gouvernement du Canada est là pour vous aider durant ce moment difficile. » Les temps ont assurément changé! Parlez-en aux travailleurs saisonniers de la Gaspésie et des Maritimes.

* * *

Tout le monde suivait les progrès de sa construction et le temps des célébrations approchait. Comme le rapporte le journal du 28 mars 1984, le public a pu visiter les nouvelles installations du nouvel Hôpital général de Hawkesbury et la région pour une première fois. Les travaux étaient, à toutes fins utiles, terminés et la direction en prendrait possession incessamment. Une grande nouvelle forcément. Plus de 5 000 personnes répondent à l’invitation de visiter les lieux. Tous les équipements n’étaient pas en place, mais au moins les gens avaient une meilleure idée de ce qu’aurait l’air leur nouvel établissement de santé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s