Un peu de tout aujourd’hui…

Un autre journaliste nous quitte mais pas pour Le Droit cette fois. Claude Lamarche, qui était au journal depuis près de 18 mois, prend épouse le 17 juillet à Châteauguay et commence au journal L’Écho du Nord de St-Jérôme deux semaines plus tard. Il y restera jusqu’à son décès il y a quelques années. J’en parle dans ma chronique du 14 juillet 1976.

* * *

Larry-Michel Demers a 22 ans et est de Hawkesbury. Le Carillon du 14 juillet 1976 rapporte qu’il « a été accepté à l’École nationale de théâtre à la suite du concours d’entrée qui s’est déroulé en mars et avril dernier dans les principales villes du pays ». Larry allait jouer plusieurs rôles au théâtre et à la télé (dont « Terre humaine ») au fil des années subséquentes et avait été joueur et instructeur dans La Ligue nationale d’improvisation. Il est décédé du sida le 24 décembre 1992. Il n’avait même pas 40 ans.

* * *

Une nouvelle loi voit le jour en Ontario et ses avantages sont encore évidents de nos jours. La Loi sur les droits des aveugles est entrée en vigueur le 1er juillet 1976. Le ministère du Procureur général publie une annonce dans le journal du 14 juillet 1976.

« Aux termes de la nouvelle loi, un aveugle guidé par son chien jouit des mêmes droits et des mêmes avantages et est astreint aux mêmes obligations – dans les endroits publics – que qui ce soit. Il ne doit pas faire l’objet de mesures discriminatoires et l’on ne peut lui refuser le logement, les services ni l’accès aux locaux offerts généralement au public.

Il est important que les propriétaires de chiens d’aveugle connaissent leurs droits et que le public, et en particulier les employeurs et leur personnel, soient mis au courant des dispositions prévues par la loi et des responsabilités qui leur incombent en vertu de ladite loi. »

Voilà pour le progrès social. Quelque chose que l’on tient pour acquis de nos jours, mais qui n’a pas toujours été.

* * *

À l’affiche du cinéma Régent de Hawkesbury en ce mi-juillet 1976, le film aux cinq Oscars du réalisateur Milos Forman et mettant en vedette Jack Nicholson et Louise Fletcher… « One Flew Over the Cuckoo’s Nest ». Un classique du cinéma du XXe siècle.

* * *

Je l’observais depuis un bon bout de temps dans les estrades du Centre Mémorial lors des parties des Hawks de Hawkesbury. Il les couvrait pour le compte de l’hebdomadaire anglophone The Review de Vankleek Hill, un journal alors dirigé par un ancien du Carillon, Jean-Robert Danis, et ça me tapait sur les nerfs. Il était étudiant en journalisme au Collège Algonquin et je prévoyais créer une section sportive importante dans le journal. Un bon soir, je lui ai offert un poste. Yvon « Togo » Legault, qui était de Hawkesbury, accepte et joint les rangs de ma salle de nouvelles. Il sera encore là lorsque je quitterai en 1987 et c’est d’ailleurs lui qui prendra ma relève. Yvon, dont les articles se retrouvent régulièrement dans Le Droit à propos des Hawks justement et d’autres sports régionaux, est aujourd’hui au service des communications de l’Université d’Ottawa.

* * *

Vous aurez remarqué, de par mes récents billets de blogue, que l’année 1976 a été particulièrement fertile en nouvelles dans la région desservie par Le Carillon. Il suffit de voir les deux énormes reliures des exemplaires de cette année pour l’apprécier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s