Carol Vadnais en retour de Guy Lafleur!!!???

par Alain Guilbert

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès de l’ex-joueur de hockey Carol Vadnais cette fin de semaine (31 août 2014), un homme que j’ai trouvé sympathique au premier abord. Ce qui m’a rappelé une intéressante anecdote à son sujet.

Bien sûr, comme tous les « vieux » amateurs de hockey, j’ai vu Carol Vadnais évoluer avec le Canadien junior, puis avec le CH avec son « très grand ami » Serge Savard, les Golden Seals d’Oakland (ou de la Californie, selon ce que vous préférez), les Bruins de Boston, les Rangers de New York et, enfin, les Devils du New Jersey.

Carol a connu une excellente carrière de 17 saisons dans la Ligue nationale, dont deux seulement (et d’ailleurs très courtes… soit 42 matches au total) avec le CH.

Un jour (il y a quatre ou cinq ans de cela), alors que je jouais au golf à Hilton Head en compagnie de Serge Savard et Claude Boulay, Carol était le quatrième membre de notre quatuor. Il se relevait à peine de sa première grande bataille contre le cancer (qu’il avait gagnée, du moins temporairement, et qui l’a finalement emporté). Après une complexe chirurgie, des traitements de chimio et de radio qui s’étaient étalés sur plusieurs mois, il se sentait assez bien et assez fort pour passer quelques jours sous le soleil de la Caroline du Sud chez celui qu’il considérait comme un frère, Serge Savard.

Bien sûr, avec Serge et Carol dans notre groupe de golf, on ne pouvait éviter de parler « hockey », surtout que Claude et moi nous trouvions avec deux « vrais » experts.

À un moment donné, Claude a demandé à Carol dans quel contexte il avait quitté l’uniforme Bleu, Blanc, Rouge… pour se retrouver en Californie. Et Carol de lui répondre immédiatement : « Le Canadien m’a échangé aux Golden Seals en retour de Guy Lafleur ».

La réponse m’a vraiment surpris… et je n’ai pu retenir un grand sourire. Bien sûr, Carol se donnait un beau rôle avec cette réponse, mais il ne s’agissait quand même pas d’une fausse réponse… disons qu’il s’agissait d’une simplification de la vérité… d’une façon de colorer la réalité.

Je me rappelais très bien des faits survenus lors de cette transaction. Le directeur général du CH à cette époque était le très « rusé » Sam Pollock. Celui-ci avait de nombreuses cordes à son arc et il savait vraiment comment les utiliser, tout un chacun d’elles.

À la fin de la saison 1967-1968, Pollock savait déjà que le premier choix au repêchage à la fin de la saison 1970-1971 (et oui, trois ans plus tard) serait très certainement le déjà célèbre ailier droit des Remparts de Québec et déjà une « grande vedette » dans toute la Ligue junior majeure du Québec, Guy Lafleur. Et Pollock voulait bien s’assurer de mettre la main sur lui. À cette époque, l’équipe qui finissait en dernière position obtenait automatiquement le premier choix au repêchage, l’équipe qui terminait en avant-dernière position, le deuxième choix, et ainsi de suite. Il n’y avait pas de tirage au sort entre les cinq dernières équipes, comme c’est maintenant le cas.

Le Canadien était alors l’une des meilleures équipes de la LNH, sinon la meilleure. Ses chances de terminer en dernière position trois saisons plus tard étaient pratiquement nulles. Alors, comment s’assurer les droits sur Guy Lafleur? Sam Pollock avait conçu un plan… il allait céder l’un de ses bons joueurs (Carol Vadnais) en échange du premier choix au repêchage des Golden Seals à la fin de la saison 1970-1971. Vraiment… astucieux!

Mais au milieu de la saison 1970-1971, sans doute avec l’aide de Carol Vadnais, les Golden Seals avaient quitté les bas-fonds du classement, position qu’ils occupaient au cours des saisons précédentes. Les Seals avaient cédé la dernière place aux Kings de Los Angeles, qui auraient alors obtenu le premier choix au repêchage s’ils demeuraient dans la « cave » du classement jusqu’à la fin de la saison.

Mais le « vieux Sam », comme on le surnommait à l’époque, avait plus d’un tour dans son sac. Il expédia alors son troisième meilleur joueur de centre (après Jean Béliveau et Henri Richard), Ralph Backstrom, aux Kings en retour de « considérations futures ». Et le plan de Pollock a fonctionné.

Avec l’aide de Backstrom, les Kings ont grimpé en avant-dernière place, tandis que les Seals glissaient en dernière place… et obtenaient ainsi le premier choix au repêchage – choix qui appartenait toutefois au CH – est c’est ainsi que Guy Lafleur s’est retrouvé à Montréal à la grande satisfaction du directeur général et des partisans… et c’est ainsi aussi que Carol Vadnais a pu dire sans vraiment raconter un mensonge qu’on l’avait « échangé » aux Seals en retour de Guy Lafleur. En vérité, on devrait plutôt dire que le choix du « Démon Blond » a été obtenu en retour de Carol Vadnais… et de Ralph Backstrom.

Un « long shot »… dit-on dans le langage des parieurs!

Petit détail intéressant… Vous souvenez-vous du joueur qui a été repêché en seconde place (après Guy Lafleur) cette année-là? Oui, bien sûr, il s’agissait du centre des Black Hawks de St. Catharines de la Ligue junior majeure de l’Ontario… Marcel Dionne.

Entre vous et moi, Dionne n’aurait sans doute pas été un mauvais premier choix pour le CH! Il a sans doute été moins « spectaculaire » et moins « flamboyant » que Lafleur, mais il a obtenu 1771 points au cours de sa carrière (dont 731 buts – le quatrième meilleur marqueur de tous les temps dans la LNH) contre 1353 points pour l’ailier droit du Canadien (dont 560 buts).

À ces chiffres, il faut ajouter les séries éliminatoires auxquelles Lafleur a participé plus souvent que Dionne. Le premier a obtenu 134 points (dont 58 buts) et le second, 45 points (dont 21 buts).

Dionne aurait-il aussi bien fait que Lafleur s’il s’était retrouvé à Montréal? Voilà un bon sujet de discussion pour les amateurs – mais, quelle que soit la réponse à cette question, ce sera toujours une simple supposition!

Salut, Carol…, et repose en paix!

Note du blogueur : Alain m’a fait parvenir son texte le jour même de mon départ pour l’Europe. Il n’est jamais trop tard pour publier un bel hommage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s